Après le championnat national junior il y a un mois à Glen Park, Vacoas, une nouvelle activité de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA) est prévue aujourd’hui, à Olivia. En effet, le comité régional de Flacq organisera, sous l’égide de la fédération, le championnat national toutes catégories de K1 à partir de midi avec les éliminatoires, alors que les finales seront disputées à 14h. Cette compétition s’annonce, selon l’entraîneur national Judex Jeannot, d’un bon niveau surtout avec la présence du junior William Bouton, un tireur originaire de la localité.
La pesée a eu lieu, mardi après-midi au centre Eddy Norton à Rose-Hill, et une quarantaine de tireurs a été enregistrée. Ceux de Grand Baie qui n’avaient pu faire le déplacement ont finalement été soumis à cet exercice mercredi, au même endroit.  » La démarche de la fédération d’enchaîner avec l’organisation des compétitions est très importante, car cela permet aux jeunes de rester motivés. Nous avons eu l’occasion d’assister à un très bon championnat national junior récemment et nous nous attendons à une autre compétition de bon niveau, une fois encore, surtout avec des jeunes comme William Bouton et autres Brian Jomeer (-75 kg) « , a déclaré Judex Jeannot.
Olivia aura ainsi l’occasion de voir en action son champion William Bouton, vainqueur à la Coupe du monde junior, en avril dernier, en Hongrie et vainqueur également lors de la Coupe des nations organisée par la FMKBDA en juillet dernier. Lors de cette soirée, à Beau-Bassin, William Bouton avait battu un Sud-Africain par K.-O. Lors du championnat national, il avait, une fois encore, gagné par K.-O face au Rodriguais Emmanuel Bernard, cette fois. C’est dire que le jeune homme sera une des principales attractions de cette journée. En revanche, Cédric Dinally ne participera pas à la compétition en raison d’une blessure à la jambe.
Ce qui réjouit l’entraîneur national, c’est que cinq combats seront organisés en féminin contrairement au championnat national junior où il y en avait trois.  » Dans le passé, faire décoller le kick féminin a été compliqué. Nous avons aujourd’hui une dizaine de pratiquantes et c’est une très bonne chose. Elles sont toutes déterminées et c’est de bon augure pour la discipline « , a fait remarquer  l’entraîneur national.
Il n’a également pas caché sa satisfaction par rapport aux tout petits qui sont actuellement en action, en particulier Shivin Gukhool (Pamplemousses), Olive Carmaniolle (Beau-Bassin/Rose-Hill) et Dawson Soogree (Vacoas) tous âgés de 8 ans.  » J’ai eu l’occasion de voir trois bambins tous pétris de talents et je peux dire qu’ils étaient formidables. Ils m’ont impressionné et s’ils continuent dans cette direction lors des années à venir, ils émuleront certainement les Fabrice Bauluck et James Agathe. Quand on voit de jeunes de 8 ans s’exprimer de cette façon, c’est bon signe pour l’avenir même d’une discipline. Reste qu’il faut continuer à bien les encadrer et les guider pour qu’ils atteignent l’excellence « , a-t-il conclu.