Maurice ne sera définitivement pas présente aux championnats d’Afrique de kick-boxing prévus le mois prochain à Madagascar. Les tireurs locaux seront par contre bel et bien présents au gala Afrique du Sud/Maurice qui se déroulera à Pretoria le 18 courant.
Du côté de la Fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées (FMKBDA), plusieurs raisons sont avancées pour expliquer ce forfait. Notamment l’instabilité politique qui règne dans la Grande île, l’incertitude concernant la tenue de cette compétition et le risque que peu de délégations effectuent le déplacement.
« Nous ne pouvons investir dans l’inconnu. Déjà, Madagascar n’a pu tenir ses engagements en deux occasions cette année et nous sommes encore dans le doute concernant l’organisation. De ce fait, nous avons pris la décision de faire une croix sur une éventuelle organisation », avance l’entraîneur national, Judex Jeannot.
De ce fait, la préparation a été axée sur ce gala Afrique du Sud/Maurice qui se situe dans la lignée d’un partenariat établi entre les deux pays depuis déjà quatre ans. Le dernier gala ayant eu lieu à Maurice en avril de l’année dernière.
C’est ainsi que onze tireurs, dont deux éléments féminins, effectueront le déplacement mardi prochain. Ce sont Burtland Simiss, Fabrice Bauluck, Didier Dalon, Fanfan Nagamah, Cédric Changou, Angelo Thomas, Thierry Hugues-Grégoire, Boris Brissonnette, Jessica Jocelyn et Ketty Rousseau. Ils seront accompagnés de Judex Jeannot, Jérémie Rousseau, Sanju Bhikoo, Jean-Noël Larhubarbe, Steeves Isbester et Ombretta Nanine.
Ces dirigeants auront ainsi l’occasion de se familiariser avec la scoring-machine électronique au cours d’un séminaire de deux jours animé par le Sud-Africain Shaun Moorcroft. Quant au gala, il se tiendra dans un casino de Pretoria et sera retransmis en direct sur une chaîne sud-africaine.
Par ailleurs, au niveau des échanges internationaux, il est prévu que des Réunionnais participent à une compétition à Maurice en octobre, alors qu’une sélection indienne est également attendue. Si cette venue se concrétise, ce sera la première fois que des tireurs de la Grande Péninsule seront en action à Maurice.