La Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées sera représentée cette semaine aux Championnats d’Afrique seniors (Cameroun) par trois tireurs. Burtlan Simisse (-51 kg), Facson Perrine (-63.5 kg) et Boris Brissonnette ont tous une idée en tête: monter sur le podium. Un objectif qui est dans leurs cordes comme l’affirment l’entraîneur national, Judex Jeannot, et l’entraîneur Patrick Mignonne, lequel accompagnera ce groupe au Cameroun. A noter que le président de la commission juge-arbitre, Steeves Isbester, fera également le déplacement pour officier pendant la compétition.
Les deux champions du monde, Fabrice Bauluck (-54 kg) et James Agathe (-81 kg) ne participeront pas à ces Championnats d’Afrique. Leurs présences faisant fuire l’opposition, la fédération a pris la décision de se faire représenter par trois jeunes. « Comme je l’ai dit récemment, l’objectif sera de remporter la médaille d’or, afin que les tireurs étoffent leur palmarès », a déclaré Judex Jeannot. Même si Facson Perrine possède deux titres de champion d’Afrique (2010 au Gabon et 2012 à Madagascar) et est vice-champion du monde, l’entraîneur dira qu’il est important pour le Rodriguais de remporter d’autres victoires. Selon lui, Burtlan Simisse, doit maintenant s’affirmer au niveau africain, malgré le fait d’être vice-champion du monde. Quant à Boris Brissonnette, qui n’a jusqu’ici remporté aucune médaille d’or majeure, il aura tout intérêt à briser enfin la glace.
Du côté de Judex Jeannot et de Patrick Mignonne, on est d’avis que les tireurs possèdent de très bonnes chances de briller au Cameroun. Ils ont même ajouté que Burtlan Simisse est celui qui est le plus en avance dans sa préparation. Selon Judex Jeannot: « Burtlan n’a cessé de progresser au fil des années. Comparativement à 2012 et 2013, il est encore meilleur. Je pense même qu’il sera très difficile à battre au cours de cette compétition. J’attends aussi à ce que Facson et Boris réalisent une très bonne performance et nous reviennent avec des médailles d’or. Nous sommes confiants et espérons tout simplement que nous n’aurons pas de surprises notamment en ce qui concerne l’arbitrage », a-t-il déclaré.
L’entraîneur national et Patrick Mignonne ont même parlé aux trois tireurs à l’issue de la séance d’entraînement de jeudi ou chacun a été mis devant ses responsabilités. « Nous leur avons fait comprendre qu’ils ont des engagements envers la fédération et envers l’Etat qui nous accorde un gros soutien financier. Ils auront à faire de leur mieux pour aller le plus loin possible. Ils ont les moyens pour remporter l’or et à eux maintenant de faire le nécessaire », a expliqué l’entraîneur national. Ce dernier a également fait comprendre aux tireurs que s’ils visent le niveau mondial, ils devront d’abord être en mesure de s’affirmer sur le niveau continental. « Nous nous attendons donc que les trois seront en finale et aussi qu’ils remportent tous la médaille d’or », a-t-il fait remarquer.
Pour sa part, Patrick Mignonne s’est dit touché par le fait que la fédération et Judex Jeannot surtout, lui aientt fait confiance en le désignant comme entraîneur pour ce déplacement. « Je dis merci à Judex pour cette confiance, mais aussi à la fédération et aux tireurs. Je compte assumer cette responsabilité avec beaucoup de sérieux. Nous ferons tout pour retourner au pays avec trois médailles d’or. C’est notre objectif », a-t-il déclaré. Patrick Mignonne a indiqué que la préparation s’est bien passé, même s’il concède, comme Judex Jeannot, n’avoir pas eu assez de temps pour préparer ce déplacement. Il s’est dit aussi content de voir des tireurs motivés et déterminés. « Il y a un très bon état d’esprit dans le groupe et ce genre d’attitude est très important avant de participer à une compétition de cette envergure. C’est de très bon augure », a-t-il conclu.