Le tireur Burtland Simisse (-51 kg), médaillé d’or à la Coupe du monde de mai dernier, en Hongrie, peut pousser un ouf de soulagement. Blessé au poignet droit en juin dernier, Burtland Simisse a récemment eu le feu vert du Dr Allan Naraidoo pour reprendre les entraînements en vue des Championnats du monde de la World Association of Kick-Boxing Organization (WAKO). Une compétition qui se déroulera du 28 septembre au 6 octobre au Brésil et au cours de laquelle Maurice sera également représentée par Fabrice Bauluck (-54 kg), Facson Perrine (-63.5 kg), Boris Brissonnette (-71 kg) et James Agathe (-81 kg). Ces tireurs seront accompagnés de l’entraîneur national, Judex Jeannot, et du Dr Allan Naraidoo, vice-président de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA).
Il avait été plâtré à l’issue de son combat du 29 juin  face à Fabrice Bauluck comptant pour les Championnats national à Roche Bois. C’est pour cette raison du reste que le jeune tireur n’avait pu participer à la rencontre du 20 juillet au Caudan, qui avait réuni des tireurs de La Réunion, de Madagascar et d’Afrique du Sud. Après deux semaines de repos, Burtland Simisse a repris le chemin des entraînements lors de la semaine écoulée. « C’est une très bonne nouvelle pour Burtland. Il prépare ces Mondiaux depuis l’année dernière et s’il n’avait pas pu prendre part, cela lui aurait porté un mauvais coup », a déclaré Judex Jeannot.
Selon l’entraîneur national, le tireur est soulagé et est psychologiquement très bien. « Il avait des doutes, mais a très bien repris après avoir eu la bonne nouvelle. Il a toujours beaucoup d’envie et de détermination. Ce qui est de bon augure pour la suite. Comme je l’ai toujours dit, Burtland a les qualités nécessaires pour viser très haut lors de ces Mondiaux », a-t-il fait remarquer. Avec les six semaines de préparation restantes, Judex Jeannot est d’avis que Burtland Simisse retrouvera la plénitude de ses moyens.
En revanche, l’entraîneur national a indiqué que la seule interrogation demeure le manque de combat pour James Agathe chez les moins de 81 kg. Il a été privé de combat lors du tournoi du 20 juillet à Port-Louis en raison du non-déplacement des deux tireurs nigérians et selon Judex Jeannot, des démarches sont en cours, afin qu’il puisse disputer un combat avant de mettre le cap sur le Brésil à la fin du mois prochain. Selon lui, le Réunionnais Bernard Soutron, membre de la Ligue réunionnaise de Kick-Boxing, qui était à Maurice le 20 juillet, est à la recherche d’un combat référence pour James Agathe. « Bernard Soutron m’a expliqué qu’un gala se tiendra le 13 courant et il verra comment il pourra nous aider. Nous attendons donc une réponse positive, afin de pouvoir évaluer James. Si les choses se passent bien, ce combat va le mettre en confiance. Au cas contraire, on va devoir faire avec les moyens dont on dispose », a fait remarquer l’entraîneur national.