Les doutes entourant la participation de Burtlan Simiss aux championnats du monde de kick-boxing sont désormais dissipés. Le tireur de la catégorie -51 kg a repris le chemin de l’entraînement lundi dernier, après avoir obtenu le feu vert médical. Pour rappel, il s’était sérieusement blessé à l’orteil lors d’une séance d’entraînement avec Fabrice Bauluck.
L’entraîneur national, Judex Jeannot, s’attend que Burtlan Simiss retrouve ses sensations en vue de l’échéance mondiale prévue en Serbie du 24 octobre au 1er novembre. « Il devra dans un premier temps éliminer ses kilos superflus et il faudra qu’il retrouve la forme. Heureusement qu’il est fort moralement. Nous aurons une meilleure idée de sa condition d’ici à la fin de ce mois », souligne-t-il.
Vice-champion du monde en 2013, Burtlan Simiss sera donc présent au sein d’une délégation qui comprendra Fabrice Bauluck, Boris Brissonnette et James Agathe. Cette délégation comprendra également Judex Jeannot et François Savriacouty, assistant secrétaire de la Fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées (FMKBDA). Il nous revient que la compétition s’annonce de haute intensité avec la présence de plus de 2 000 tireurs venant de 60 pays. Ils seront engagés en low-kick, light-kick et K1.
Par ailleurs, les championnats nationaux K1 se sont déroulés dimanche dernier à Olivia. Une compétition qui comprenait 16 finales dont quatre en féminin. La surprise de l’après-midi est venue de la défaite de Wiliiam Bouton, médaillé d’or à la dernière Coupe du Monde chez les juniors, qui s’est incliné aux points face à Jorano Philippe.
Ce dernier, pour rappel, avait participé à une compétition à Madagascar en avril dernier. « Jorano a pris confiance en ses possibilités au fil des mois. Il a fait la différence de peu face à William, qui évoluait dans une catégorie supérieure et qui est actuellement pris par ses études », avance Judex Jeannot.
Ce dernier ne tarit pas d’éloges à l’égard d’Anaëlle Coret qui, du haut de ses 16 ans, a laissé une très forte impression lors de son combat face à Sibella Lasoina. « Elle est une championne en devenir et s’est montrée efficace tant au niveau des pieds que des poings. Elle a également fait montre de sang-froid ».
L’entraîneur national évoquera également la prestation des jeunes Yohan Legrand et Clive Carmagnole qui, selon lui, se sont montrés à l’aise sur le ring et efficaces au niveau des enchaînements. Les autres vainqueurs ont été Rachel Lafine, Tania Rose et Béatrice Figon du côté féminin, Kenny Rivet, Ikesh Seeburuth, Shvin Gokhool, Ryan Rave, Emmanuel Dalon, Stéphane Estazie, Omnegany Goah, John Ballas, Bryan Jameer et Cédric Ravat.
La prochaine compétition organisée par la FMKBDA sera les championnats nationaux de boxe thai prévus à Grand-Baie le 18 octobre.