La fédération mauricienne de Kick-Boxing et des disciplines Assimilées (FMKBDA) ne rééditera pas l’exploit de 2013 au Brésil. En effet, détenteur de deux titres grâce à Fabrice Bauluck (-54 kg) et James Agathe (-81 kg), cette fédération n’a pas été en mesure de faire mieux en ne décrochant qu’une médaille de bronze. Alors que tous les espoirs reposaient sur les épaules de Fabrice Bauluck, ce dernier n’a pas été en mesure de passer le cap des demi-finales en s’inclinant à la majorité des juges (1-2) face à Ulanbek Kasymbekov du Kyrgyzstan. Selon les informations, l’adversaire de Fabrice Bauluck a très bien entamé son combat en prenant le meilleur au premier round avant de laisser le deuxième round au Mauricien. Malheureusement pour Fabrice Bauluck, il a pris un low-kick  au dernier round dans les toutes dernières secondes de ce combat qui lui a coûté très cher. Une défaite synonyme d’élimination pour Fabrice Bauluck qui a dû se contenter de la médaille de bronze, deux ans après avoir remporté l’or à Sao Paulo au Brésil. Auparavant, le Mauricien avait battu le Turc Sami Yildirim. James Agathe n’a également pu conserver son titre et ce, malgré toute la détermination affichée avant le début de la compétition. Il a été éliminé au stade des quarts de finale en chutant face à l’Ukrainien Yurii Zubchuk en huitième de finale. Idem pour Boris Brissonnette qui s’est lui incliné face au Polonais Lukasz Kaczmarczyk dans la catégorie des moins de -71 kg. Le quatrième et dernier Mauricien engagé lors de ces championnats du monde, à savoir Burtlan Simisse, n’a également pas été en mesure de passer les quarts en perdant face au Russe Anton Salchak.