L’affrontement entre Warren Robertson (à g.) et Fabrice Bauluck vaudra le déplacement ce soir à Grand-Baie

D’un côté, Fabrice Bauluck, double champion du monde chez les seniors. De l’autre, Warren Robertson, auréolé en septembre de l’année dernière d’un sacre aux championnats du monde juniors. Le duel entre ces deux tireurs constituera incontestablement le clou des championnats nationaux de low-kick de kick-boxing ce soir sur le parking de Super U à Grand-Baie. Cette compétition, avec douze combats à l’affiche, débutera à 19h.

Pour le coup d’envoi de sa saison, la Fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées (FMKBDA) ne pouvait rêver de mieux. « Il est vrai que ces deux tireurs ne se trouvent actuellement qu’à 60% de leurs possibilités, mais ils donneront leur maximum à coup sûr », avance l’entraîneur national, Judex Jeannot. L’expérience de Fabrice Bauluck, invaincu sur le plan local, aura-t-elle raison de la fougue de Warren Robertson, qui peut être qualifié d’étoile montante de cette discipline ? À cela, Judex Jeannot rétorque : « Il est évident que Fabrice est nettement plus habitué à ce milieu et à cette pression. Néanmoins, il risque d’éprouver des problèmes face à Warren, qui demeure un tireur exceptionnel, surtout aux poings et qui devrait lui donner une belle réplique s’il n’est pas impressionné par l’enjeu ».

Cette soirée sera également marquée par l’affrontement entre le jeune Rodriguais Jean-Naël Ravinah et William Bouton. Le premier nommé, sur qui beaucoup d’espoirs sont fondés en vue des championnats du monde juniors prévus l’année prochaine, devra déjà faire ses preuves en attendant les deux étapes de Coupe du Monde en Turquie et en Hongrie. Le duel Brian Jameer/Emmanuel Dalon s’annonce tout aussi intéressant, tout comme le combat féminin entre Annaëlle Coret et Jessica Jocelyn. Cette dernière, battue à deux reprises par ce même adversaire la saison dernière, sera avide de revanche. Quant à Stania Rathbone, elle disputera son premier combat depuis son retour des championnats du monde juniors et trouvera sur sa route Tamira Racoosy.

Le staff technique suivra également avec un certain intérêt la progression des jeunes Jeff Françoise, Clive Carmagnole et Mégane Prosper, qui ont montré le bout du nez la saison dernière. Par contre, Cedrick Dinally et Jean-Michel Lisette ne seront pas de la partie, n’ayant pas d’adversaires à leur taille.