Deux nouvelles médailles d’or pour Maurice dans la Coupe du Monde de kick-boxing. Fabrice Bauluck et James Agathe, désormais habitués à ce rendez-vous international, se sont de nouveau retrouvés sur le devant de la scène. Cette performance ne peut que rassurer Judex Jeannot dans l’optique des prochains championnats du monde prévus en novembre en Hongrie. L’entraîneur national exprime également sa satisfaction sur la prestation de Warren Robertson et Jessica Jocelyn, qui sont tombés face aux médaillés d’or.
Selon Judex Jeannot, le nouveau sacre de James Agathe ne souffre d’aucune contestation. « Dès le départ, j’avais fait remarquer que James serait difficile à battre. Certes, il a affronté le champion d’Europe en exercice, Nikola Stosic, en finale, mais il a su faire montre de maîtrise, d’intelligence et de gestion. » James Agathe se dirige-t-il vers une nouvelle consécration mondiale en novembre?? À cela, l’entraîneur national fait ressortir que les adversaires devront être pris au sérieux, notamment Stosic, qui lui a donné rendez-vous pour une revanche.
Par contre, Judex Jeannot n’est pas réellement satisfait de la prestation de Fabrice Bauluck. « Il a perdu sa lucidité sur le ring et il semble que le mental ne suit pas. C’est la troisième fois que cela lui arrive. À mon avis, il aurait dû surclasser le Brésilien. Toutefois, j’ai dû hurler tout au long du troisième round pour qu’il puisse maintenir ses deux points d’avance. » Reste que l’obtention de ces deux médailles d’or a fait l’objet de quelques critiques, notamment de ceux qui arguent que Fabrice Bauluck n’a disputé qu’une finale directe.
Judex Jeannot remet les choses au point. « Je privilégie la qualité à la quantité et je préfère voir mes tireurs affronter un adversaire de métier que plusieurs de moindre qualité. Selon moi, Fabrice et James se retrouvent parmi les meilleurs au monde et je serai très déçu s’ils ne remportent pas le titre mondial en novembre. Quelle autre fédération peut se vanter de détenir un tel palmarès?? Nous avons décroché quatorze médailles d’or à la Coupe du Monde et nous ne sommes jamais revenus les mains vides en sept participations. »
L’entraîneur national souligne également que plusieurs pays montent actuellement en puissance. À l’image de la Moldavie, la Pologne, la Bulgarie ou encore Israël. « Ce sera encore plus compliqué au cours des prochaines compétitions. Il faudra bosser encore plus dur afin d’obtenir des médailles », avance-t-il. Les championnats du monde juniors prévus l’année prochaine figurent toujours dans ses plans et il se dit satisfait que Warren Robertson et Stania Rathbone aient pu découvrir ce milieu.
« Warren s’est montré vaillant sur le ring, mais il s’est parfois montré trop précipité. Par contre, Stania s’est montrée trop crispée et n’a pu développer sa boxe. » Le cas de Brian Jameer s’avère malheureusement différent, car il a appris le décès de sa soeur à quelques heures de son premier combat. « Il a tenu malgré tout à boxer et je présente mes sympathies à sa famille au nom de la fédération », souligne Judex Jeannot.
Désormais, la prochaine étape sera les World Games en Pologne en juillet, avec comme protagoniste James Agathe en K1.