Anaëlle Coret (-56 kg) représentera Maurice lors des Championnats du monde juniors qui se dérouleront en septembre prochain, en Irlande. Afin de lui permettre de prendre ses repères, la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA) l’a sélectionnée pour la Coupe du monde junior prévue cette semaine (12 – 15) en Hongrie. Kenny Dinally (-54 kg) fera lui aussi le déplacement, mais ne pourra ensuite être présent en Irlande dans la mesure où il aura déjà 19 ans à cette période de l’année.
Il n’y a pas longtemps, l’entraîneur national Judex Jeannot parlait de la décision de la fédération de faire de la place aux jeunes, notamment lors des compétitions internationales. Déjà, deux boxeurs ont été engagés lors de la Coupe du monde junior du mois prochain en Hongrie.  » Par la suite, ce sera encore un jeune de 20 ans, soit Brian Jomeer, qui sera engagé dans un combat professionnel au Gabon. Comme je le dis souvent, on ne peut pas éternellement s’appuyer sur les Fabrice Bauluck et James Agathe. Nous devons préparer l’avenir et c’est la raison pour laquelle Brian Jomeer a été choisi pour ce combat « , a-t-il déclaré.
Selon l’entraîneur national, la préparation d’Anaëlle Coret et de Kenny Dinally s’est très bien passée et ils se trouvent actuellement dans de bonnes conditions. « Kenny (Dinally) a beaucoup progressé, tout comme Anaëlle (Coret). Kenny a eu beaucoup de chance de travailler avec un champion du monde qui est Fabrice (Bauluck). Cela lui a fait énormément de bien », a-t-il déclaré. Même s’il est confiant que les deux jeunes réaliseront une bonne performance, Judex Jeannot redoute toutefois la pression psychologique, d’autant que les deux découvriront le très haut niveau pour la première fois de leur carrière. « Nous avons connu une mauvaise expérience dans le passé avec William (Bouton) qui avait craqué psychologiquement. J’espère que ce ne sera pas le cas pour Kenny et Anaëlle », a-t-il ajouté.
Ne pas craquer sous la pression
Judex Jeannot a d’ailleurs indiqué qu’un gros travail psychologique a été effectué auprès des deux tireurs, afin de leur permettre d’aborder la compétition dans les meilleures conditions qui soient. « Ils ont tous deux la capacité de très bien faire et il est extrêmement important de veiller à ce qu’ils puissent entamer la compétition en pleine possession de leur moyen », a-t-il fait remarquer. Ce dernier a ajouté que c’est la première fois qu’un élément féminin participera à la Coupe du monde junior, alors que chez les seniors, Maurice avait déjà été représentée en 2013 par Jessika Jocelyn et Ketty Rousseau. Cette dernière avait même décroché une médaille de bronze dans la catégorie des moins de 56 kg. En revanche, pour ce qui est des Championnats du monde, jamais dans le passé, une Mauricienne n’a été présente que ce soit chez les juniors ou chez les seniors.
A noter qu’Anaëlle Coret et Kenny Dinally ont eu l’occasion de passer récemment quelques jours à Rodrigues dans le cadre d’une visite  fédérale.  » Le combat de Kenny (Dinally) n’avait malheureusement duré que deux rounds, puisqu’il a battu son adversaire par K.-O. Quant à Anaëlle (Coret), elle a été impeccable à ce que j’ai pu comprendre de Patrick (Mignonne). Elle a facilement battu Jessika (Jocelyn) et Marie (Lasoina). Ce qui demeure une encourageante performance dans la préparation. C’était aussi l’occasion de montrer aux Rodriguaises que le kick-boxing se conjuguait aussi au féminin », a indiqué l’entraîneur national.