La première sortie internationale de cette saison en kick-boxing, prévue en Afrique du Sud, ne se déroulera pas le mois prochain, comme initialement prévu. Elle a été reportée à mai, soit après les championnats nationaux low-kick. La fédération locale veut surtout donner la chance à la relève au cours de ce déplacement, avec notamment la présence de cadets, juniors et d’éléments féminins au sein de la sélection.
Valeur actuelle, une présélection de onze tireurs a été arrêtée. Elle comprend Jason Bégué (catégorie -81 kg seniors), Bryan Jameer (-75 kg seniors), Kenny Dinally (-51 kg seniors), Laurent Samson (-71 kg juniors), Jorano Philippe (-57 kg cadets), Cédric Ravat (-60 kg cadets), Alexandre Spéville (-63,5 kg juniors), William Bouton (-51 kg juniors) et les tireuses Annaelle Coret, Béatrice Figon et Jessica Jocelyn.
Selon l’entraîneur national, Judex Jeannot, le report de la compétition sera bénéfique dans le sens où les tireurs n’ont pas atteint leur forme optimale. « Ils n’en sont qu’à 50% de leurs capacités. Avec les séances poussées prévues les samedis, il demeure évident qu’ils progresseront au fil des semaines. »
Quant à Fabrice Bauluck, il continue sa préparation en vue du combat pour l’obtention d’une ceinture mondiale dans la catégorie -54 kg en full-contact. Sa préparation est axée sur la résistance du fait que le combat se déroulera en dix rounds. Toutefois, dans le cadre de ce match prévu en Afrique du Sud le 27 mai, son adversaire n’est pas encore connu.
Au niveau local, la première activité de la saison sera le Gala des débutants. Une compétition qui se déroulera le 27 courant à Mahébourg.