La Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA) a apporté quelques changements au niveau de son calendrier 2016, officialisé le 16 janvier dernier à l’issue du premier rassemblement à Roche Brunes. On constate que le déplacement d’avril prochain pour participer à l’Open de Turquie a été annulé, cela en raison des menaces d’attaques terroristes contre ce pays. D’autre part, le championnat national low kick senior qui avait été fixé à août prochain a été reprogrammé pour avril, afin de permettre au staff technique de mieux situer les tireurs avant les championnats d’Afrique de la World Association of Kick-Boxing Organization (WAKO) de juin à Madagascar.
La fédération locale avait développé une relation de travail avec la fédération turque et l’année dernière, une équipe turque avait même pris part à la première édition de la Coupe des Nations, à Beau-Bassin. Cette année, une invitation a été adressée à la FMKBDA pour participer à l’Open de Turquie en avril prochain. “ Ce déplacement a été finalement annulé et ce, sur recommandation du vice président de la fédération, nommément le Dr Allan Naraidoo. Selon lui, c’était risqué de se rendre en Turquie en raison des menaces d’attaques terroristes contre ce pays. La fédération a donc décidé de ne pas participer à cette compétition “, a déclaré Judex Jeannot, entraîneur national.  
Le déplacement pour la Turquie annulé, la FMKBDA a également décidé d’avancer le championnat national low kick senior en avril, car la période d’août n’était pas appropriée. “ Le fait d’avancer la compétition à avril nous permettra de mieux situer les boxeurs avant de finaliser ensuite la sélection. Cela nous laisse aussi deux mois pour bien nous préparer avant de mettre le cap sur Madagascar pour prendre part à ces Championnats d’Afrique seniors “, a expliqué Judex Jeannot. Pour ces championnats justement, la chance sera donnée à la relève dans le sens où cette compétition servira de tremplin en vue des championnats mondiaux à venir.
Judex Jeannot pense ici aux jeunes que sont Laurent Samson (-71 kg), Brian Jomeer (-75 kg) et autres Jamesson Begué (-80 kg). Il convient de souligner que le premier nommé avait participé aux Championnats du monde junior en 2014 en Italie et avait battu un Russe en huitièmes de finale avant de perdre en quarts face au Polonais qui allait ensuite décrocher la médaille d’or.
Participation d’Anaëlle Coret envisagée
“ Ce sont des boxeurs d’avenir d’où l’importance de leur donner la chance de participer à ces championnats d’Afrique. Ce sont trois boxeurs appartenant aux catégories lourds, alors que généralement, nous avons des équipes constituées de boxeurs légers. Ils ont de la qualité, alors autant en profiter “, a-t-il fait remarquer. Des tireurs comme Burtland Simisse (-51 kg), Fabrice Bauluck (-54 kg) et James Agathe (-81 kg) pour ne citer qu’eux, devraient également faire partie de la présélection.
Selon l’entraîneur national, la fédération envisage le déplacement d’une équipe de sept tireurs à Madagascar, dans laquelle une ou deux filles devraient y être inclues. “ Nous avons pensé à Anaëlle Coret, car nous estimons très important qu’elle puisse avoir quelques combats de haut niveau face aux redoutables Malgaches avant de participer aux Championnats du monde juniors de septembre en Irlande “, a-t-il avancé. Toutefois, Judex Jeannot a dit ne pas savoir si la WAKO autorisera la participation d’Anaëlle Coret chez les seniors et qui sera ensuite en action aux Mondiaux juniors. “ Nous allons nous enquérir auprès de la WAKO pour savoir si cela est possible. “
Judex Jeannot a ajouté que ces championnats d’Afrique seront d’un très bon niveau dans le sens où les Malgaches sont des compétiteurs très coriaces. Que ce soit aux derniers Mondiaux juniors ou seniors, les Malgaches s’étaient déplacés, a-t-il dit, avec une très grosse délégation contrairement à Maurice. A noter que le championnat national junior prévu au mois d’avril a été reprogrammé pour début août, soit  deux mois avant les Mondiaux juniors. Le déplacement en Afrique du Sud, qui était prévu en mai prochain, a été avancé de deux mois, alors que le combat professionnel que disputera Fabrice Bauluck en full contact et sur douze rounds de deux minutes, en Afrique du Sud, se déroulera le 27 mai comme prévu.