Globalement, la logique a été respectée au cours des championnats nationaux low-kick disputés dimanche dernier à la SSS Dunputh Lallah à Curepipe. Organisée par la fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées en collaboration avec la Municipalité de Curepipe, cette compétition aura permis à quelques tireurs, à l’image de Jason Moonsamy, Avinash Jugroo et Boris Brissonnette de confirmer leur potentiel. D’autres à l’instar du Rodriguais Rajesh Baptiste ont agréablement surpris.
Demi-finales et finales ont agrémenté cette journée dominicale. Lors des finales, deux tireurs ont fait la différence avant la limite. Boris Brissonnette, vainqueur du tournoi à cachet le mois dernier, s’est avéré trop fort pour Jonathan Colas en signant un K.O. dès le round initial. Grâce à un crochet du gauche, il a expédié son adversaire au tapis. «Brissonnette ne cesse de confirmer au fil  des compétitions.  Nous espérons pouvoir compter sur lui au cours des prochains championnats d’Afrique», fait ressortir l’entraîneur national, Judex Jeannot. De son côté, Jason Moonsamy a également signé une victoire expéditive, soit dès la première reprise, aux dépens de Joakim Lagaillarde.
Une des finales les plus attendues était celle qui opposait Avinash Jugroo à Burtland Simiss. Le premier nommé, qui n’avait pas eu les coudées franches en demi-finales face au jeune Rodriguais Agathe, a su faire la différence de peu. Il en a été de même pour l’unique combat féminin qui opposait Jessica Jocelyn à Arielle Leopold, avec un succès de justesse de la première nommée. Par contre, Cedric Changou, sans doute diminué après sa demi-finale, s’est iincliné face au prometteur rodriguais Rajesh Baptiste. «Les jeunes ont montré le bout du nez. Ils devront maintenant continuer sur cette lancée», affirme Judex Jeannot. La prochaine compétition organisée par la FMKBDA sera les championnats nationaux de full-contaact prévus le 4 septembre à Olivia.