Le kick-boxing mauricien pourrait être représenté par une tireuse au cours de la Coupe du Monde prévue en Hongrie du 16 au 19 mai prochains. Ce qui constituera une première. Quoiqu’il en soit, la fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées (FMKBDA) envisage cette possibilité et les deux éléments susceptibles d’être retenues demeurent Ketty Rousseau et Jessica Jocelyn.
«Pourquoi pas un élément féminin. Nous devrons faire confiance à ceux et celles qui possèdent du potentiel. Au niveau masculin, des tireurs tels que Fabrice Bauluck, Boris Brissonnette, Facson Perrine, Burtland Simiss et Fanfan Nagamah peuvent également briller. Toutefois, il faudra des moyens financiers pour qu’un maximum de combattants puisse effectuer le déplacement», fait ressortir l’entraîneur national, Judex Jeannot. Reste que les tireurs ont été mis devant leurs responsabilités au cours d’une réunion tenue, hier, à Roches Brunes. Une réunion à laquelle étaient également présents les membres de la fédération, les entraîneurs et les arbitres-juges.
Afin d’aborder la présente saison dans les meilleures conditions, un stage bloqué est prévu dimanche prochain à Roches Brunes. Ce sera ainsi l’occasion de préparer la première échéance de la saison qu’est le tournoi à cachet. Un tournoi qui devrait se dérouler le samedi 2 février à Curepipe. L’aval de la Municipalité sur le lieu exact de la compétition est attendu. Au cours de cette saison, des stages bloqués se dérouleront sur une base mensuelle. «Ce ne sera qu’avec la régularité aux séances d’entraînement que les tireurs connaîtront la réussite et obtiendront des résultats satisfaisants», explique Judex Jeannot qui s’attend ainsi à ce que ses protégés soient à la hauteur lors de la Coupe du Monde et des championnats du monde.
Reste que pour l’entraîneur national, le buget de fonctionnement du Ministère de la Jeunesse et des Sports demeure crucial. «Avec un budget conséquent, nous pourrons envisager des échanges qui satisfieront les tireurs dans leur progression et leurs ambitions. Au niveau du staff technique, nous pourrons également mieux les encadrer», explique-t-il. Il est à noter que le budget de fonctionnement accordé la saison dernière était légèrement supérieur à Rs 1 million.
Par ailleurs, Facson Perrine et Fanfan Nagamah continuent leur préparation en Thailande. Outre les séances d’entraînement tenues en semaine avec les Thailandais, Américains et Russes, ils effectuent également des sparrings les samedis soirs. Toutefois, ils n’ont pas l’autorisation de disputer des combats. «Ils sont tous deux bien dans leur peau et progressent au niveau de la musculation. C’est bon signe, surtout en vue de la Coupe du Monde et des championnats du monde», souligne Jeremie Rousseau, président de la FMKBDA. En contacts réguliers avec eux, ce dernier compte effectuer bientôt un saut en Thailande pour un constat de visu. Il est à noter que les deux tireurs seront de retour au pays vers la fin du mois prochain.