Les prochaines semaines s’annoncent intenses pour Facson Perrine. Après la Coupe du Monde de kick-boxing prévue en Hongrie à la mi-mai, le tireur d’origine rodriguaise briguera la ceinture pro intercontinentale dans la catégorie -67 kg. Sa participation à ce combat prévu au Gabon lors des Internationaux de Liberville programmés du 6 au 9 juin fait suite à une invitation de la World Association of kick-boxing Association (WAKO).
L’invitation était en fait destinée à Mervin Babajee, qui avait décroché cette ceinture lors du gala Maurice/France à Port Louis en 2006. Il avait alors réalisé un K.O. aux dépens du Réunionnais Lallemand. Depuis établi en France, Babajee avait participé aux championnats du monde en Macédoine en 2011 et avait été sorti dès le premier tour. La chance a donc été donnée à Facson Perrine de faire ses preuves à ce niveau, avec une prime de 2200 euros (environ Rs 85 000) à la clé. Son adversaire n’est pas encore connu, mais il devrait être accompagné de l’entraîneur national, Judex Jeannot, et d’un juge-arbitre international, à savoir Steeves Isbester.
Cette compétition organisée par la Fédération gabonaise de kick-boxing était initialement prévue en février. Il est un fait que Facson Perrine, qui avait bénéficié d’un stage de cinq mois en Thailande, voudra prouver que le Gabon s’avère une destination bénie pour lui. Pour rappel, il y avait décroché le titre de champion d’Afrique en 2010 et avait de surcroît obtenu la palme de meilleur tireur de la compétition. Depuis, il avait continué à s’affirmer à l’échelon international si on tient en considération sa médaille de bronze décrochée aux championnats du monde 2010 et son autre titre de champion d’Afrique l’année dernière.
D’ailleurs, Judex Jeannot s’avère pleinement satisfait de la forme actuelle de son protégé. « De tous les tireurs sélectionnés en vue de la Coupe du Monde, Facson se trouve être le plus en forme. Il a rapidement retrouvé ses sensations après son stage en Thailande, et je peux avancer qu’il sera très compliqué de le battre. »  Il est à noter que la délégation pour la Hongrie devrait comprendre sept tireurs. Outre Perrine, la confiance a été placée en Fabrice Bauluck, Burtland Simiss, Fanfan Nagamah, Ketty Rousseau, Jessica Jocelyn et James Agathe. Ce dernier a repris l’entraînement la semaine dernière après son accident de moto. Même s’il a retrouvé son poids de forme, il n’empêche qu’il aura à retrouver rapidement ses sensations. Dans le cas de Fabrice Bauluck, une demande sera faite à son employeur, PAD & Co, afin qu’il soit libéré professionnellement lors de ce dernier mois avant la Coupe du Monde.
À signaler finalement que Judex Jeannot et Sanju Bhikoo (secrétaire de la fédération) effectueront également le déplacement.