Ce sera finalement lundi prochain que Facson Perrine recevra son chèque de Rs 50 000 suite à sa consécration en tant que Junior Sportsman of the Year. Une consécration obtenue le 31 janvier dernier au cours de la Sports Award Gala Night organisé au Centre de Conférences Swami Vivekananda à Pailles.
La longue attente prendra fin pour le représentant en kick-boxing, alors que les autres récipiendaires ont déjà obtenu leur chèque au cours de la première semaine de février. Contacté sur la raison de ce retard, Kris Appadoo, président du Mauritius Sports Council (MSC) nous a fait la déclaration suivante.
« Ce chèque avait été préparé en même temps que les autres. Toutefois, Perrine n’était pas à Maurice et nous avons alors contacté les dirigeants de sa fédération. Or, personne n’a voulu endosser la responsabilité de prendre le chèque afin qu’il soit versé sur le compte de Perrine. Nous avons finalement pris contact avec lui et il recevra son chèque lundi prochain ».
Toutefois, Facson Perrine donne une tout autre version des faits. « Il est vrai que j’étais à Rodrigues au cours du mois de février. Je suis par la suite venu à Maurice pour la fête de l’Indépendance et toutes mes démarches auprès du MSC se sont avérées vaines. »
Du côté de la fédération de kick-boxing, on nie également avoir été contacté par un quelconque représentant du MSC. « Venir dire que nous avons refusé de prendre le chèque au nom de Facson révèle tout simplement de la rigolade », soutient l’entraîneur national, Judex Jeannot.
Ce dernier se demande également s’il n’existe pas une certaine discrimination envers le kick-boxing, surtout si on prend en considération le fait que cette discipline n’a pas été contactée pour les bourses de perfectionnement allouées récemment. D’autant que Facson Perrine, en tant que médaillé de bronze lors des derniers championnats du monde, possédait des chances de premier ordre de décrocher une de ces bourses.
Dans un autre ordre d’idées, le gala des débutants que comptait organiser la fédération à Vacoas le 1er avril demeure en suspens. Dans un premier temps, une demande d’aide à la municipalité de Vacoas-Phoenix s’est révélée négative. Par la suite, la municipalité a fait savoir qu’elle étudierait la demande au cours d’une réunion du conseil mercredi prochain. Donc, une nouvelle attente est enclenchée.