Facson Perrine ajoute un nouveau fleuron à son palmarès. Au gymnase Prytanée Militaire de Libreville au Gabon hier soir, le récent médaillé d’argent de la Coupe du Monde de kick-boxing a décroché la ceinture intercontinentale dans la catégorie -66,8 kg chez les pros. Son adversaire, à savoir le Gabonais Anguy Assoumou, n’a pu réellement soutenir la comparaison et a été disqualifié au cours du troisième round. Outre cette ceinture, Facson Perrine a également obtenu un cachet de 3 000 euros (?Rs 120 000).
Le combat était prévu en cinq rounds de trois minutes, mais Perrine s’est révélé expéditif. Devant son public, le Gabonais ne se montrait pas à la hauteur et le fait de s’accrocher continuellement à son adversaire lui a finalement valu la disqualification. Après une saison 2012 plus ou moins laborieuse, marquée néanmoins par un deuxième titre de champion d’Afrique), le tireur d’origine rodriguaise confirme ainsi son retour au tout premier plan.
Lui qui possède déjà à son palmarès une consécration à la Coupe du Monde et des médailles de bronze aux championnats du monde juniors et seniors. « Que doit-il encore prouver ? » se demandait encore ce matin Jérémie Rousseau, président de la Fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées. Et ce, eu égard au manque de considération devant la prestation des tireurs mauriciens en général, et de Perrine en particulier.
Quoi qu’il en soit, l’obtention de cette ceinture ne peut que renforcer le moral à l’approche des championnats du monde prévus au Brésil en septembre prochain.
« Au niveau de la fédération, nous sommes évidemment très heureux. Surtout pour Facson qui a retrouvé tous ses automatismes. D’ailleurs, il m’avait déclaré samedi qu’il allait boxer pour nous, et il a tenu parole. Nous ne pouvons donc qu’être fiers de sa prestation », soutient Jérémie Rousseau. Accompagné de l’entraîneur national, Judex Jeannot, Facson Perrine sera de retour au pays mercredi.