Onze combats et huit victoires dont cinq avant la limite : les tireurs mauriciens ont justifié les espoirs placés en eux. C’était au cours du gala de kick-boxing qui les opposait aux Sud-Africains et qui s’est tenu samedi dans un Hotel-Casino à Pretoria. La mainmise mauricienne s’est de plus confirmée avec le titre de meilleur combattant de la compétition qui est revenu à Angelo Thomas.
Même s’ils ne seront pas en action aux championnats d’Afrique prévus à Madagascar le mois prochain, il n’empêche que les représentants mauriciens ont affiché de très bonnes dispositions. Surtout face à des tireurs du pays hôte qui avaient fait la leçon aux Canadiens quelques semaines de cela.
L’entraîneur national, Judex Jeannot, estime toutefois que la moisson aurait pu être encore plus intéressante. « Huit victoires à trois, c’est très bien. Toutefois, un 10-1 n’aurait surpris personne. Nous étions définitivement au-dessus du lot et des tireurs qui en étaient à leur première expérience internationale, à l’instar de Fanfan Nagamah, Cédric Changou, Thierry Hugues-Grégoire et Ketty Rousseau, ont été à la hauteur », souligne-t-il.
Judex Jeannot se dit également satisfait de la prestation des deux tireuses Jessica Jocelyn et Ketty Rousseau, qui ont su forcer la décision en leur faveur. D’ailleurs, il estime que la première nommée a livré « un combat à 100 à l’heure » pour faire la différence par arrêt médical à la troisième reprise.
De ce fait, l’entraîneur national soutient que l’avenir s’annonce prometteur, malgré les moyens limités mis à la disposition de la fédération. « Nous n’avons pas voulu nous concentrer sur une certaine élite et nous avons donné la chance à tous. Il est toutefois dommage que ce soit notre dernière sortie internationale de la saison. »
Il est à noter que Boris Brissonnette a dû livrer deux combats au cours de la même soirée. Et ce, suite au forfait de Dario Narainaswamy, qui n’avait pu effectuer le déplacement pour des raisons familiales. Le médaillé de bronze de la dernière Coupe du Monde a connu des fortunes diverses. Vainqueur de Peter de Klerk, il s’est par la suite incliné face à Ruan Dekker.
Par contre, Burtland Simiss, Didier Dalon, Fanfan Nagamah, Angelo Thomas et Fabrice Bauluck se sont avérés supérieurs à leurs adversaires respectifs. Il s’agira maintenant de confirmer au cours du prochain gala entre les deux pays prévu l’année prochaine à Maurice.
Ce gala avait été agrémenté d’un séminaire de deux jours pour juges-arbitres dirigé par le Sud-Africain Shaune Moorcroft. Steeves Isbester, Ombretta Nanine, Jérémie Rousseau, Sanju Bhikoo et Jean-Noël Larhubarbe avaient participé à ce séminaire et les quatre premiers ont par la suite officié au cours du gala. De son côté, Jean-Noël Larhubarbe avait agi comme second de Judex Jeannot au cours des combats.