Entre James Agathe et le kick-boxing, le divorce est consommé. Double médaillé d’or à la Coupe du Monde et double champion d’Afrique de cette discipline, le tireur de la catégorie -81 kg a officiellement soumis sa démission, hier, en tant que licencié de la fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées (FMKBDA) pour entamer une nouvelle carrière en boxe anglaise. Il a déjà livré ses premières séances d’entraînement au Centre de boxe à Vacoas et s’est ainsi joint au stage en commun qui regroupe actuellement les pugilistes mauriciens, réunionnais et britanniques.
Depuis son retour des championnats du monde de kick-boxing tenus en Macedoine en octobre dernier, James Agathe avait été rarement vu aux séances d’entraînement à Rose-Hill. Ses premiers contacts avec les dirigeants de l’Association mauricienne de boxe (AMB) dataient de la fin du mois dernier, et c’est ainsi que les membres du comité directeur de cet organisme prenaient connaissance de sa demande d’intégration au cours de leur réunion mensuelle. Toutefois, avant que toute décision ne soit prise, deux tests devaient être effectués dans un premier temps avec les Britanniques, puis avec Kennedy St. Pierre, champion d’Afrique et médaillé d’or aux Jeux d’Afrique. «Les tests se sont révélés concluants et James a fait montre d’un bon comportement face à ces boxeurs chevronnés», soutient le Directeur Technique National, Jean-Claude Nagloo.
Au bout du compte, James Agathe soumettait officiellement sa démission en tant que licencié de la FMKBDA et Sanju Bhikoo, secrétaire de cette fédération, était en possession de sa lettre, hier. « Nous respectons la décision de James, car il est libre de son choix. Nous ne pouvons que lui souhaiter bonne chance et beaucoup de réussite dans sa nouvelle discipline. D’autant qu’il a beaucoup apporté à cette discipline qui en retour lui a permis d’obtenir une certaine notoriété », souligne de son côté, Judex Jeannot, entraîneur national de kick-boxing.
Cependant, ce dernier affirme dans la foulée qu’il ne faut pas s’éterniser sur ce départ. «Au niveau de notre discipline, nous avons été témoins de beaucoup d’allées et venues. James est sans doute le seul à connaître les raisons de son départ. Toutefois, notre fédération ne peut dépendre que d’un seul tireur, et c’est pourquoi notre pari demeure désormais de former d’autres jeunes encore plus performants et ambitieux». Pour la petite histoire, il faut savoir que quelques tireurs ont dans le passé effectué le saut entre ces deux disciplines. Notamment Bruno Lacariatre, Shyam Seebaluck, Virginie Nabab et Pascaline Virginie.
Autres objectifs
Qu’est-ce qui a motivé James Agathe à prendre cette décision? Lui qui nous avait déclaré lors d’une interview deux ans de cela que rien d’autre ne comptait pour lui, et que le kick-boxing était toute sa vie. Interrogé, le principal concerné, qui avait débuté sa carrière sportive au karaté, avance qu’il possède d’autres objectifs. «Etant donné que j’ai toujours visé haut, pourquoi pas une qualification olympique et ensuite une place sur le podium». Reste qu’il avoue assumer pleinement sa décision. «J’ai beaucoup apporté au kick-boxing et je tente maintenant ma chance dans une nouvelle discipline. J’estime qu’il était temps d’effectuer cette transition. D’ailleurs, je n’ai eu aucun problème à m’adapter, car je fais montre de la même puissance dans mes coups».
Quoiqu’il en soit, Jean-Claude Nagloo prédit un bel avenir à son nouveau poulain. «James possède un potentiel certain. Je suis sûr et certain qu’il peut aspirer à la  qualification pour les Jeux Olympiques de Londres. D’autant qu’il affiche déjà beaucoup de sérieux et qu’il possède une bonne hygiène de vie». Les championnats nationaux et ensuite l’épreuve qualificative pour les J.O. prévue au Maroc en avril prochain seront donc les échéances à court terme pour l’ancien tireur.
Il est à rappeler que James Agathe s’est réellement fait un nom dans le domaine du kick-boxing ces trois dernières années. Originaire de Rodrigues, ce tireur avait décroché sa première médaille au niveau mondial, avec cette troisième place acquise aux championnats du monde tenus en Autriche en 2009. Une performance notable qui faisait suite à ce titre continental acquis aux championnats d’Afrique au Cameroun. James Agathe confirmait sa montée en puissance la saison dernière en décrochant l’or à la Coupe du Monde en Autriche. Une consécration qui lui permettra d’obtenir le titre de Sportif de l’année lors de la traditionnelle Sports Award Gala Night.
Cette saison, James Agathe ajoutait d’autres fleurons à son palmarès avec un nouveau titre de champion d’Afrique au Gabon et un nouveau sacre à la Coupe du Monde de nouveau en Autriche. Cependant, sa marche triomphale était stoppée aux championnats du monde, où il s’inclinait dès le premier tour face au Croate Slatko Bajic.