Les ponts sont-ils coupés entre l’entraîneur national de kick-boxing, Judex Jeannot, et le tireur Facson Perrine ? Tout en insistant sur le fait qu’il s’exprime en son nom personnel et non en celui de la fédération, il avance que le tireur ne l’intéresse plus et qu’à son niveau il estime qu’il ne fait plus partie de la sélection nationale. Une déclaration qui fait suite aux propos tenus par Facson Perrine pour s’élever contre une certaine injustice à son égard.
Judex Jeannot se veut très dur dans ses propos. « À mon avis, Facson aurait dû être suspendu depuis longtemps déjà en raison de ses absences répétées aux séances d’entraînement. Jusqu’ici, la fédération a été trop gentille avec lui. Aujourd’hui, Facson Perrine ne m’intéresse plus et je considère qu’il ne fait plus partie de la sélection nationale ».
L’entraîneur national souligne ne pas comprendre la réaction du tireur. « Qu’ai-je dit de mal à son égard ? J’ai simplement fait ressortir qu’il était irrégulier aux séances d’entraînement, du fait qu’il a contracté un nouvel emploi. Cela s’est confirmé, car il est venu au gymnase le 5 janvier, en n’étant pas au courant que l’entraînement reprendrait le surlendemain. Je suis donc étonné de sa réaction et de ses accusations sans fondement à mon égard ».
Des accusations qu’il digère mal au bout du compte. « Cela fait 34 ans que j’évolue dans le domaine du sport et c’est la première fois qu’un athlète ternit ainsi mon image ». Judex Jeannot soutient également qu’il considère tous les tireurs sur le même pied d’égalité.
« Des sanctions ont été prises et des reproches ont été faits quand Fabrice Bauluck, James Agathe ou encore Boris Brissonnette n’ont pas été performants lors d’une compétition. Le haut niveau requiert de la discipline et le respect des règlements. Je considère donc que Facson, qui bénéficie d’une allocation de haut niveau, a perdu ses repères et ne sait pas ce qu’il dit ».
L’entraîneur national se dit encore plus déçu quand il fait ressortir que c’est lui qui a détecté le tireur à Rodrigues et l’a ensuite hébergé à son domicile pendant trois ans sans lui demander le moindre sou.
Tout en dénonçant un « complot » ourdi pour un déplacement en Thaïlande l’année dernière, Judex Jeannot souligne que ce sera aux membres de la fédération de prendre des sanctions ou non à l’encontre de Facson Perrine.