Les tireurs mauriciens, malgaches et réunionnais seront engagés au cours du week-end prochain dans la Coupe de l’océan Indien de kick-boxing. Une compétition qui se déroulera devant l’hôtel de ville à Analamanga (Madagascar) et au cours de laquelle Maurice sera représentée par cinq combattants, à savoir Kenny Dinally, Jorano Philippe, William Bouton, Cédric Changou et Brian Zameer, qui seront tous engagés en low-kick. Le seul absent sera Boris Brissonnette, qui ne s’est pas encore remis d’une blessure au péroné.
Du côté du staff technique, on a voulu donner la chance à des jeunes prometteurs de faire valoir leur potentiel au niveau régional. Certes, leur tâche ne s’annonce guère aisée, à l’instar de Kenny Dinally, qui croisera le fer avec le champion du monde juniors Lavakely. « Nous leur donnons l’opportunité de s’exprimer à un échelon supérieur. Pour la plupart d’entre eux ce sera une découverte et nous espérons qu’ils se montreront motivés », avance l’entraîneur national, Judex Jeannot.
Parmi ces cinq tireurs, William Bouton possède sans doute la plus grande expérience internationale, ayant participé aux championnats du monde juniors l’année dernière. Quant à Cédric Changou, il s’était bien défendu lors des compétitions locales la saison dernière.
De ce fait, les fleurons du kick-boxing mauricien, à savoir Fabrice Bauluck, James Agathe et Burtlan Simiss, ont été préservés en vue de la Coupe du Monde prévue le mois prochain en Hongrie. Il est à noter que la délégation sera dirigée par Steeves Isbester et comprendra également l’entraîneur Didier de Robillard.
Du côté de l’île de La Réunion, on a également fait confiance à une équipe jeune et prometteuse, à en croire Jean-Bernard Sautron, président de la ligue réunionnaise. « Nous voulons offrir le maximum d’opportunités aux jeunes, s’ouvrir vers l’extérieur et faire de La Réunion une référence dans l’océan Indien en matière de pieds-poings », a-t-il déclaré au Quotidien de la Réunion.
L’objectif de cette compétition étant selon lui une préparation adéquate en vue des championnats de la Francophonie. Au sein de la délégation de l’île soeur, il faudra noter la présence de Brunella Araux, qui avait récemment disputé la finale des championnats de France de boxe française. Elle affrontera en K1 la Malgache Faratiana.
Par contre, les Malgaches vont sortir l’artillerie lourde. Parmi les tireurs retenus, citons Billy Rasolomampiandra, triple champion d’Afrique chez les -51 kg, et Patrice Rakotondratsimba, dit Rasta, un des meilleurs mondiaux chez les -67 kg. Ils affronteront respectivement les Réunionnais Brondon Payet et Vincent Naxos. Le seul absent sera Julien Rafaralahisolo, champion du monde chez les -60 kg en 2011, qui prépare un combat pro à La Réunion.
Thommy Gilbert, entraîneur national, s’attend toutefois à une rude opposition. « Nous devrons sortir le grand jeu afin de mieux aborder les autres compétitions d’envergure de la saison ».