Le Commissaire des Sports de Rodrigues, Ismaël Valimamode, a agréablement surpris les dirigeants de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA). Selon son président, Jérémie Rousseau, Ismaël Valimamode a accepté, après discussion, d’accorder une certaine somme d’argent qui servira à l’achat d’équipements pour les quatre clubs de l’île. Cette décision a été, du reste, saluée à sa juste valeur par Jérémie Rousseau qui ajoute que cette démarche va redonner confiance aux dirigeants rodriguais, mais aussi motiver les jeunes à emboîter le pas à Facson Perrine, médaillé d’or aux Championnats d’Afrique et à la Coupe du monde, l’année dernière, et médaillé de bronze aux Championnats du monde.
C’est donc une très bonne nouvelle qui tombe pour la communauté de tireurs de Rodrigues surtout après la menace de sanction qui pesait contre le comité régional à la suite d’un constat effectué dans l’île récemment (du 7 au 11 février) par l’entraîneur national, Judex Jeannot. Ce dernier avait, en effet, dénoncé le manque total de soutien et de considération à l’égard du comité régional par la Commission de la Jeunesse et des Sports sous l’ère de l’ancien Commissaire Christian Agathe. Il avait aussi, dans notre édition du 19 février dernier, attiré l’attention sur l’état dans lequel se trouvaient les clubs et avait déploré le fait que des jeunes soient appelés à évoluer dans des conditions très difficiles, voire contraire  à ce que prévoient les règlements de la fédération.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que les choses devraient évoluer positivement avec la décision de la Commission des Sports de décaisser la somme demandée par l’association. Au niveau de la fédération locale, on se réjouit de cette bonne nouvelle, d’autant qu’il était inconcevable que les jeunes Rodriguais continuent à évoluer dans un cadre qui n’était guère approprié pour la pratique de cette discipline. Car il faut rappeler que les jeunes pratiquaient cette discipline sans les protections de base (casques et autres protège-tibia), primordiales pour leur sécurité. « J’ai rencontré le Commissaire Valimamode mercredi avant qu’il ne rentre à Rodrigues. Il a été très réceptif à nos demandes et nous a beaucoup surpris de par son engagement pour la cause de la jeunesse rodriguaise », a expliqué Jérémie Rousseau.
L’acquisition d’un ring fortement souhaitée
Le président de la FMKBDA a indiqué avoir soumis une liste pour l’achat des équipements au Commissaire des Sports. Dans un premier temps, a ajouté Jérémie Rousseau, Ismaël Valimamode a parlé d’une somme nettement inférieure à celle proposée, tout en évoquant la situation économique très difficile. « Lors de notre rencontre de mercredi où j’étais accompagné de Sanju Bhikoo, j’en ai profité pour mettre les points sur les i. J’ai fait comprendre au Commissaire que Rodrigues regorge de talents et qu’on ne voulait pas arriver à ce stade de sanction contre le comité régional. Mais en même temps, on ne pouvait laisser empirer la situation d’où notre décision de prendre des mesures fortes si les choses ne bougeaient pas dans la bonne direction. Nous avons alors demandé à Ismaël Valimamode de revoir sa proposition et de faire un effort pour que chaque club puisse bénéficier des équipements nécessaires pour une bonne pratique du kick-boxing. »
Selon Jérémie Rousseau, quelques heures à peine après cette rencontre, Ismaël Valimamode l’a appelé de Rodrigues pour lui dire que sa demande avait été approuvée. « Je remercie Ismaël Valimamode pour son engagement en faveur du sport  rodriguais. C’est un homme qui fait honneur au sport », a-t-il déclaré avant d’ajouter que la fédération va procéder à la commande des équipements au plus tard le 12 courant. Jérémie Rousseau a souligné que le comité régional bénéficiera également de Rs 50 000 pour les équipements de compétitions et que des démarches sont en cours, à Rodrigues, afin que le comité régional bénéficie enfin d’un ring professionnel.
Le président de la fédération a souligné que ce ring qui vient de l’étranger est facile à monter (30 minutes seulement) et dure plus d’une vingtaine d’années. « Ismaël Valimamode nous a aussi affirmé qu’il a engagé des pourparlers, afin que le centre de formation qui sera mis sur pied très prochainement, puisse bénéficier d’un emplacement permanent – les tireurs de la sélection s’entraînent sous la véranda du centre d’accueil de Malabar depuis plus de 10 ans ! », a-t-il fait remarquer.