La Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA) a tenu sa première réunion de l’année, vendredi soir, à Eau Coulée, Curepipe, dans le local du club que dirige l’entraîneur Clifford Hossanee. Une réunion traditionnelle au cours de laquelle étaient conviés les membres de la fédération, les entraîneurs, les arbitres et les tireurs surtout. C’est également l’occasion pour tout un chacun de s’exprimer sur la saison écoulée et de se projeter sur les projets pour l’année en cours. Une année ou la FMKBDA a fait de la Coupe du monde de la WAKO (World Association of Kick-Boxing Organization) sa priorité. Il y aura également les Championnats d’Afrique et les Championnats du monde juniors de la WAKO.
Après les deux médailles d’or obtenues, l’année dernière à la Coupe du monde, grâce à James Agathe (-81 kg senior) – celui-ci a rejoint l’Association mauricienne de Boxe en fin d’année – et Facson Perrine (-63.5 kg junior), la FMKBDA envisage de décrocher deux nouvelles médailles d’or, cette année encore. Si la compétition devrait se tenir au mois de mai prochain, en revanche, les Mauriciens ne savent pas encore où se tiendra la compétition de low kick dans la mesure où trois pays ont été choisis pour abriter les différents styles de boxe, notamment l’Italie, la Russie et le Brésil. Selon le président de la fédération, Jérémie Rousseau, l’objectif sera de bien faire, une fois de plus.
Selon lui, Facson Perrine et Fabrice Bauluck (-54 kg) possède déjà une grosse expérience du haut niveau et un gros potentiel pouvant leur permettre de briller à ce tournoi. Car rien que pour 2011, Facson Perrine a remporté l’or aux Championnats d’Afrique de Libreville,encore l’or à la Coupe du monde, puis le bronze aux Championnats du monde seniors. Fabrice Bauluck a lui remporté l’or aux championnats d’Afrique, puis l’argent aux Mondiaux. De plus, ce dernier possède un palmarès très étoffé avec deux titres de champion du monde junior (2004 et 2006). « Nous avons là deux garçons qui connaissent très bien le haut niveau. A la fédération, nous sommes convaincus qu’ils peuvent très bien faire à cette compétition », a déclaré Jérémie Rousseau.
Hormis la Coupe du monde, ces deux tireurs auront l’occasion de participer aux championnats d’Afrique prévus du 23 au 26 juin prochain. Toutefois, le lieu de la compétition reste à être fixé. La FMKBDA travaille également sur une éventuelle participation des jeunes aux Championnats du monde juniors de la WAKO prévus pour le 12 septembre prochain et dont le lieu reste à déterminer. Car pour Jérémie Rousseau, il y a de nombreux  jeunes qui font leur preuve. « Il n’empêche que nous ne voulons en aucun cas bousculer ces jeunes. Ils possèdent également un gros potentiel et nous sommes sûrs qu’ils feront très bientôt parler d’eux », a-t-il déclaré.
Le président de la FMKBDA a aussi évoqué l’échange Maurice-Afrique du Sud après une année sans. Selon lui, les Sud-Africains ont connu quelques soucis internes et aussi des problèmes d’ordre financier, les empêchant ainsi de faire le déplacement sur Maurice et également de recevoir les Mauriciens chez eux. « Nous venons tout juste de recevoir un courriel des Sud-Africains dans lequel ils se sont excusés du fait de n’avoir pu respecter leurs engagements envers nous. Nous espérons ainsi relancer les rencontres Maurice-Afrique du Sud, cette année, avec une rencontre aller-retour », a expliqué Jérémie Rousseau. Dans la même foulée, ce dernier a indiqué que l’Afrique du Sud compte organiser le tournoi de la zone 4, qui réunira aussi des pays de l’océan Indien et qui devrait se tenir en juin ou en août prochain.
Au niveau régional, la FMKBDA espère poursuivre dans le développement de ses relations avec l’île de La Réunion. Car selon lui, les Réunionnais possèdent un niveau excellent, dans le sens où ils rencontrent régulièrement des tireurs français. La fédération compte aussi poursuivre le travail  entamé avec les tireurs malgaches et aussi apporter son soutien au kick-boxing rodriguais. Jérémie Rousseau a aussi fait part de l’intention de la fédération de former davantage de juge-arbitre et c’est ainsi qu’à partir de la fin du mois, un stage théorique est prévu, alors que deux semaines plus tard, les juges-arbitres seront mis en situation réelle. Des stages régulières sont également prévus pour les moniteurs et compétiteurs.
Au niveau des compétitions, Jérémie Rousseau a indiqué que la saison débutera en mars avec la tenue du gala des débutants, suivi, au mois d’avril, par le championnat national junior de low kick, alors que celui du mu thay se tiendra en mai. Mahebourg accueillera ensuite au mois d’août le championnat national senior de low kick, alors que le village d’Olivia, dans l’est du pays, ou Pamplemousses abritera le championnat national de K1. En septembre, le comité régional de Curepipe organisera lui le championnat de full contact, alors que les inter-régions de Beau-Bassin/Rose-Hill se tiendront au mois de novembre.
D’autre part, le président de la FMKBDA s’est dit déçu par le budget de Rs 1M alloué par le ministère de la Jeunesse et des Sports au kick-boxing. Pour lui, c’est une situation déplorable surtout par rapport aux performances réalisées par les tireurs en 2011. En effet, les tireurs ont été intraitables en 2011 en remportant trois médailles d’or (Facson Perrine, Fabrice Bauluck et James Agathe) aux Championnats d’Afrique de Libreville au Gabon, avant de décrocher deux autres médailles d’or (Facson Perrine et James Agathe) à la Coupe du monde en Hongrie et une médaille d’argent (Fabrice Bauluck) et une de bronze (Facson Perrine) aux championnats du monde en Azerbaïdjan. « Forcément, nous sommes déçus quoique je ne cacherai pas que nous n’avons jamais connu un ministre de la Jeunesse et des Sports aussi réceptif et conscient de la qualité de nos tireurs, que Devanand Ritoo. Il est conscient de ce que nos tireurs sont capables, mais ce qui nous attriste, c’est que nous ne savons pas comment se fait la répartition du budget », a-t-il regretté.
Budget insuffisant
Pour Jérémie Rousseau, la FMKBDA est loin d’être satisfaite avec Rs 1M, car pour lui, c’est nettement insuffisant pour promouvoir une discipline à Maurice et ce, pour plusieurs raisons. A titre d’exemple, les Réunionnais bénéficient de toutes les facilités nécessaires pour progresser, notamment un gymnase approprié et ses équipements. « Je peux vous dire que cela fait énormément de bien pour un jeune de s’entraîner dans des conditions semblables. Qui plus est, ces jeunes sont suivis par un médecin et des masseurs et on peut dire qu’il bénéficie d’une préparation complète. Ce qui n’est malheureusement pas le cas à Maurice. »
Selon le président de cette fédération, les membres frappent actuellement sur les portes des sponsors, afin de pouvoir s’offrir un ring flambant neuf au coût de Rs 500 000. « Malheureusement, c’est toujours comme cela. Nous devons courir à gaucheet à droite pour pouvoir exister. Nous avons une image et une réputation et pourtant, nos tireurs évoluent toujours sur un vieux ring. Ce qui ne fait guère honneur lorsque nous recevons des étrangers. Qui plus est, le matériel laisse à désirer et les jeunes s’entraînent dans des conditions difficiles au sein des clubs », a-t-il expliqué. Pour Jérémie Rousseau, un budget de Rs 300 000 à 400 000 est nécessaire pour l’achat de nouveaux équipements pour permettre aux jeunes de s’entraîner dans des conditions qui donnent envie de progresser.
Malgré ces conditions difficiles, a-t-il ajouté, les membres, les entraîneurs et les tireurs ne baissent pas les bras. « Je suis personnellement très heureux de pouvoir compter sur une équipe aussi solidaire qu’est la fédération. Le sérieux prime à tous les niveaux, malgré un manque évident de moyen et de considération. Je ne peux que me réjouir devant une telle motivation et détermination », a-t-il avancé.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Le terrain de Mont Roche au centre des discussions
Les membres de la FMKBDA, aussi bien que les entraîneurs et les tireurs, se sont réunis, vendredi soir, à Eau Coulée, dans le club de l’entraîneur Clifford Hossanee, pour la traditionnelle première rencontre de l’année. Selon Jérémie Rousseau, le bilan de l’année écoulée a été effectué, aussi bien que les projets pour 2012. Il a ajouté que le projet phare de l’année sera sans conteste la construction d’un complexe à Mont Roche sur un terrain promis par le ministère de la Jeunesse et des Sports. « Nous avons longuement discuté sur ce projet et sa réalisation fera énormément de bien au kick-boxing et surtout à ces nombreux jeunes qui s’intéressent à cette discipline. Car actuellement, nous avons une très grosse demande de la part des parents pour que leurs enfants pratiquent le kick-boxing », a-t-il conclu.