Les récompenses continuent d’affluer pour les champions du monde et vice-champions du monde de kick-boxing. C’est ainsi que Fabrice Bauluck, James Agathe, Facson Perrine et Burtlan Simiss bénéficieront tous d’un terrain de l’Etat qui leur permettra ainsi la construction d’une maison. Les trois endroits identifiés sont Ville Noire (Mahébourg), Souillac et Glen-Park (Vacoas). Cette décision a été entérinée au cours du conseil des ministres tenu hier matin.
Les premières discussions sur ce sujet avaient été entamées avec le Premier ministre, Navin Ramgoolam, lors de la remise de chèques aux médaillés, vendredi dernier. Par la suite, Jérémie Rousseau, président de la Fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées (FMKBDA), avait eu des discussions sur ce sujet avec le vice-Premier ministre, Rashid Beebeejaun, lors du déplacement à Rodrigues le week-end dernier dans le cadre de la fête de l’autonomie. Au bout du compte, une rencontre avec le ministre des Terres et du Logement, Abu Kasenally, aujourd’hui, aura permis de tout finaliser.
D’origine modeste, ces quatre tireurs sont ainsi récompensés de tous leurs efforts consentis pour parvenir au plus haut niveau. La FMKBDA compte bientôt entreprendre des démarches afin de trouver des sources de financement pour la construction des maisons. En attendant, Jérémie Rousseau arrive difficilement à cacher son bonheur. « C’était un défi personnel. J’avais promis aux tireurs qu’avant la fin de mon mandat ils bénéficieraient d’un terrain ou d’une maison. Promesse réalisée et mission accomplie. Grâce à leurs efforts, ils pourront obtenir un toit permanent, et je considère cela comme un magnifique cadeau de fin d’année. » Le président de la FMKBDA tient à remercier dans cet optique Navin Ramgoolam, Rashid Beebeejaun, Xavier-Luc Duval, Abu Kasenally, Shakuntala Jugmohun du Caudan Waterfront, Loga et Anushka Veerasawmy.
Pour rappel, suite à leur remarquable prestation aux championnats du monde tenus au Brésil, les quatre tireurs avaient obtenu dans un premier temps des cash-prizes de l’État. Les champions du monde, Fabrice Bauluck et James Agathe, avaient obtenu Rs 500 000, tandis que les vice-champions du monde, Burtlan Simiss et Facson Perrine, avaient reçu Rs 300 000. Quant à l’entraîneur national, Judex Jeannot, il avait perçu une récompense de Rs 200 000.