La Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA) ne participera pas aux Championnats d’Afrique, prévus du 27 au 30 septembre prochain, à Tana, Madagascar. Selon l’entraîneur national, Judex Jeannot, il y avait un choix à faire entre se déplacer en Afrique du Sud ou aller à Madagascar. Mais suite aux deux précédents renvois des Championnats d’Afrique, la FMKBDA a décidé de ne pas prendre de risque   et de permettre à ses tireurs de disputer une rencontre avec les Sud-Africains dans le cadre d’un protocole d’accord qui existe entre les deux fédérations. Après deux jours passés à Johannesburg, le stage a pris fin samedi soir par un grand succès de l’équipe mauricienne par huit victoires à trois.
Il y avait un choix à faire et il ne fallait surtout pas se tromper. Pour Judex Jeannot, la fédération a pris la bonne décision de faire l’impasse sur les Championnats d’Afrique et de faire le déplacement vers l’Afrique du Sud, il y a un peu plus d’une semaine. « Nous avons pesé le pour et le contre avant de prendre cette décision. A Madagascar, il y a d’abord l’aspect de la sécurité qu’il ne faut en aucun cas négliger. Mais ce qui a fait peser encore plus la balance, c’est que les organisateurs malgaches des Championnats d’Afrique ont fait preuve d’un manque de sérieux en renvoyant cette compétition à deux reprises », a fait remarquer l’entraîneur.
Dans ces conditions, a-t-il ajouté, il a été décidé de ne pas prendre part à ces championnats.Par contre, les Sud-Africains ont eux maintenu ce déplacement avec une délégation forte de 49 personnes, a indiqué Judex Jeannot. « Il n’était surtout pas question qu’on prenne des risques en ne  partant pas pour l’Afrique du Sud et que par la suite, ces championnats étaient une fois de plus reportés. Après une semaine de stage et compétition en Afrique du Sud, je suis pleinement satisfait de ce qui a été accompli », a-t-il expliqué.
Au total, 10 tireurs et cinq officiels ont fait le déplacement pour l’Afrique du Sud. Selon l’entraîneur national, Judex Jeannot, cette tournée a débuté par deux jours de stages à Johannesburg à l’intention des juges arbitres sous la direction du Sud-Africain Shrone Moorcroft. « Ce séminaire avait pour but de familiariser les arbitres aux nouveaux règlements et au scoring machine. Car le système de pointage électronique est très différent du système manuel. C’est beaucoup plus tactique et c’est plus compliqué surtout pour les nouveaux, notamment ceux qui n’ont jamais accompagné d’équipe à l’étranger. Dans l’ensemble, ce stage s’est très bien passé et je peux dire que tout le monde en a profité », a-t-il indiqué.
Parmi les juges-arbitres présents en Afrique du Sud, il y avait le président de la fédération Jérémie Rousseau, le secrétaire Sanju Bhiku, Steeves Isbester, Jean-Noël Larhubarbe et Ombretan Nanine. Pour ce qui est de la performance des dix tireurs, Judex Jeannot estime que ce fut une très bonne expérience, surtout pour ceux qui étaient appelés à disputer leur premier combat international à l’étranger. « Une victoire de 8 à 3 est très satisfaisante et je pense qu’on aurait même pu faire mieux. » Judex Jeannot a même ajouté que Boris Brissonnette a même dû livrer deux combats dans la mesure où Dario Narainasawmy n’avait pu se déplacer en raison de problème personnel. « Un Sud-Africain s’était déplacé spécialement de Cape Town et c’est la raison pour laquelle Boris a été appelé à boxer, afin de remplacer Dario », a souligné l’entraîneur national.
Lors de la compétition de samedi soir, au Murula Casino du Groupe Hilton, les Mauriciens ont été exacts au rendez-vous, surtout les jeunes qui étaient à leurs premiers déplacements. « Je suis très content du comportement de tout le monde et des jeunes en particulier. Ils ont démontré une très bonne mentalité et ont fait ce que nous leur avons demandé de faire. Ils ont définitivement séduit et impressionné l’assistance.  » Pour Judex Jeannot, la compétition a été très bien organisée à l’intérieur d’une grande salle du casino.
Jocelyn et Thomas impressionnants
Ce qui fait encore plus plaisir, a fait ressortir Judex Jeannot, c’est que les Sud-Africains avaient récemment dominé les Canadiens. Selon lui, cette victoire de 8 à 3 est de très bon augure surtout pour les jeunes. « Je leur ai cependant bien fait comprendre que ce n’était là qu’une victoire et qu’ils doivent maintenant confirmer. » Il se réjouit aussi de la performance des deux éléments féminins du groupe, nommément Ketty Rousseau et Jessica Jocelyn, face au kick-boxing sud-africain d’un niveau beaucoup plus avancé.
L’entraîneur national s’est dit même très impressionné par la performance de Jessica Jocelyn (-56 kg), vainqueur de Estie Marais par arrêt médical à la troisième reprise, alors que cette dernière faisait quatre kilo de plus. Judex Jeannot a aussi été impressionné par Angelo Thomas (-63.5 kg), vainqueur par K.-O à la troisième reprise de Alfred Sehone. Le Mauricien a même décroché le titre de meilleur tireur de la compétition à l’issue de cette prestation. « Dans l’ensemble, nous sommes très satisfaits que ce déplacement s’est fait dans les meilleures conditions et surtout de l’accueil que nous avons eu de nos amis sud-africains. Pour notre part, nous allons tout mettre en oeuvre pour les recevoir l’année prochaine », a conclu Judex Jeannot.