Ce seront finalement deux tireurs mauriciens qui seront en action lors des championnats du monde juniors de kick-boxing. Une compétition qui se déroulera à Dublin en Irlande du 27 août au 3 septembre. Si le choix s’était porté sur Annaëlle Coret depuis un certain temps déjà, le staff technique de la fédération a finalement décidé de mettre à l’épreuve Jorano Philippe. Ce dernier sera ainsi en action dans la catégorie -60 kg.
Sociétaire du club de Grand-Baie, ce jeune tireur aura laissé une bonne impression au cours du récent gala Afrique du Sud/Maurice tenu en mai à Johanesbourg.
« Il a démontré beaucoup de volonté et a su réagir sous pression », avance l’entraîneur national, Judex Jeannot. D’où l’occasion de le laisser tenter sa chance à un tout autre niveau. Qui plus est, Jorano Philippe s’était distingué lors du dernier tournoi interrégions en prenant la mesure de Winlery Rabaye. « Même s’il fait preuve de beaucoup de détermination, ce sera compliqué pour lui », soutient toutefois un Judex Jeannot réaliste. Lui qui a déjà vu à l’oeuvre les tireurs de l’Est notamment.
Valeur actuelle, Jorano Philippe s’entraîne les matins à Grand-Baie sous la férule du champion du monde 2013, James Agathe. En soirée, il se retrouve à Roches Brunes pour des séances d’entraînement avec les tireurs de l’élite. « Je vois chaque jour un Jorano fort motivé à relever ce défi. Ce sera somme toute sa toute première expérience à un tel niveau, mais il saura se défendre à mon avis. Ce sera au cours des prochaines semaines que nous pourrons réellement évaluer sa progression », affirme James Agathe.
Quant à Annaëlle Coret, elle affiche actuellement de belles dispositions, après sa médaille de bronze acquise lors de la Coupe du Monde juniors en Hongrie. Vainqueur de son combat lors du gala Afrique du Sud/Maurice, elle avait pris le meilleur de la chevronnée Jessica Jocelyn lors des interrégions.
Il est à noter que Cedrick Dinally, médaillé d’or à la dernière Coupe du Monde juniors, aurait été un choix automatique pour cette compétition. Toutefois, il a dépassé la limite d’âge de quelques jours. Quoi qu’il en soit, l’objectif des représentants mauriciens sera de rejoindre au palmarès Fabrice Bauluck, qui s’était retrouvé sur la plus haute marche du podium en 2004 et 2006. Au cours de la dernière édition tenue en Italie voilà deux ans, Linley Perrine, d’origine rodriguaise, avait décroché la médaille d’argent.