Le tirage au sort a été favorable pour Fabrice Bauluck dans le cadre de cette 17e édition de la Coupe du Monde de kick-boxing. Le tireur mauricien, engagé dans la catégorie -54 kg en low-kick, a été tiré directement en demi-finales et se voit donc déjà assuré d’un podium. Il affrontera un Serbe à ce stade de la compétition aujourd’hui au Icehall de Szeged en Hongrie.
Médaillé d’argent lors des derniers championnats du monde en Macédoine, Fabrice Bauluck n’avait pu défendre ses chances à fond lors de sa participation à l’édition 2010 de la Coupe du Monde. Et ce, en raison d’un problème à l’oeil. Cette fois, il semble bien décidé à prendre sa revanche sur le sort. L’entraîneur national, Judex Jeannot, soutient que Fabrice Bauluck possède la motivation voulue pour parvenir en finale et éventuellement décrocher le titre.
Quant à Boris Brissonnette, il a hier effectué un baptême du feu réussi à un tel niveau de la compétition. En quarts de finale de la catégorie -71 kg, il a mis K.O. son adversaire, un Russe, au 3e round. Le Mauricien est lui aussi assuré, au pire, d’une médaille de bronze. Judex Jeannot craignait plus tôt que sa tâche ne serait guère aisée, du fait que les Russes sont considérés comme les patrons de cette discipline. Mais son jeune poulain l’a agréablement surpris.
En revanche, pas de chance pour Facson Perrine en huitièmes de finale de la catégorie -63,5 kg. Lauréat de cette catégorie chez les juniors l’année dernière, le tireur rodriguais a été battu aux points par un Polonais.