Enrichi d’un stage de quatre mois en Thaïlande, Facson Perrine a réalisé un retour spectaculaire à la compétition. Au cours des championnats nationaux muay-thai disputés au stade France-Martin à Port-Louis samedi dernier, le tireur a été vite en affaires. Victoire par jet de l’éponge aux dépens de Nicolas Woo en demi-finales et succès par K.O. face à Chandiren Armoogum lors de la finale.
Cette dernière victoire avant la limite aura été finalement la seule de toutes les finales de cette compétition organisée par la Fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées (FMKBDA) en collaboration avec la Municipalité de Port-Louis. Les autres combats s’étant achevés aux points, ce qui confirme que les combattants se tenaient de près. Toutefois, l’entraîneur national, Judex Jeannot, n’est pas entièrement satisfait de la prestation de Facson Perrine. « Ses deux adversaires étaient à sa portée, et à mon avis, il n’est pas encore à son meilleur niveau. Je m’attends qu’il progresse davantage à l’approche de la Coupe du Monde. »
Retour gagnant également pour Ketty Rousseau. Blessée lors d’une séance d’entraînement en janvier, la tireuse de Curepipe a donc vite retrouvé ses automatismes pour s’imposer face à Jessica Jocelyn. « Ketty est en progrès. Elle a réalisé un combat propre et très technique », signale Judex Jeannot. Reste que le combat vedette de cette soirée opposait Fabrice Bauluck à Fanfan Nagamah. Ce dernier étant également de retour du stage en Thailande.
Touché à la cheville dès le round initial, Bauluck n’a pas eu les coudées franches face à un Nagamah déterminé. Toutefois, il a dû faire montre de plus de métier pour forcer la décision en sa faveur. Quoi qu’il en soit, la prestation de Nagamah a plu à l’entraîneur national. « Face à un adversaire de ce calibre, il a évolué sans complexe. Il a osé, tout en faisant montre de détermination. »
Au vu de la prestation de ces tireurs, il va de soi que les places seront chères quant au déplacement en Hongrie dans le cadre du rendez-vous mondial. Le gala prévu face aux Réunionnais le 20 avril au Caudan Waterfront permettra de voir plus clair.