C’est le gymnase 1er Février à Roche Bois qui accueillera, ce samedi à partir de 10h, le championnat national de low kick. Une compétition qui est organisée par le comité régional de Port-Louis , ce en étroite collaboration avec la municipalité de la capitale et sous l’égide de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA). Selon le président du comité régional de la capitale, Steeves Isbester, également président de la commission des juges-arbitres, ce sont les éliminatoires qui se dérouleront en premier lieu, alors que les finales débuteront à  16h.
Port-Louis s’apprête à accueillir la première compétition de kick-boxing de l’année avec l’organisation de ce championnat national. A six jours de la compétition, Steeves Isbester se rejouit de l’organisation mise en place avec la municipalité de la capitale. « Les préparatifs vont bon train et nous avons même eu une réunion, ce matin (Ndlr: hier) avec le welfare officer Abdullah. Ce que je peux dire, c’est que nous sommes très satisfaits de la façon dont le travail est fait. Nous avons toujours entretenu de très bonnes relations avec la mairie de Port-Louis et au nom du comité régional et de la fédération, je la remercie pour ce soutien inlassable », a déclaré Steeves Isbester.
Selon lui, aucun chiffre concernant le nombre de participants n’est connu à ce jour et ce n’est que mercredi que les organisateurs auront une idée plus précise de la situation. La pesée officielle, aussi bien que la visite médicale et le tirage au sort auront lieu ce mercredi toujours, à partir de 9h, à Roche Brunes. Au vu des dernières compétitions disputées en 2013, on devrait s’attendre à une bonne participation d’autant que le championnat national marquera, en plus, le début de la saison 2014. Toutefois, ce premier tournoi ne verra pas la participation des deux médaillés d’or aux Championnats du monde de 2013, nommément Fabrice Bauluck (-54 kg) et James Agathe (-81 kg). Idem pour le médaillé d’argent Facson Perrine (-63,5 kg).
En revanche, l’autre médaillé d’argent, à savoir Burtlan Simisse, et Boris Brissonnette (-71 kg), qui n’avait pu malheureusement décrocher une médaille, devraient être eux de la partie samedi. Cette compétition permettra aussi à des jeunes de faire leurs preuves en vue des tournois à venir, notamment à l’île de La Réunion, en Afrique du Sud, mais surtout aux Championnats du monde juniors de septembre prochain, en Italie. On devrait ainsi voir en action Laurent Samson (-67 kg), présélectionné justement pour ces Mondiaux juniors. William Bouton (-51 kg) et Darren Matelot (-54 kg) seront aussi présents, tout comme  le jeune Rodriguais Linley Perrine (-54 kg), 17 ans, qui fera également le déplacement. Ce dernier est supervisé par l’entraîneur national Judex Jeannot depuis plus d’une année et avait même été identifié pour participer aux Championnats du monde.
Selon son entraîneur, Jean-Claude Spéville, Linley Perrine n’effectuera pas le trajet retour à Rodrigues après la compétition de samedi. Le jeune homme posera ses valises à Maurice afin de préparer justement ces Championnats du monde. « Linley est en lower six au collège Le Chou et des démarches sont en cours pour son transfert dans un collège de Maurice », a-t-il déclaré. Jean-Claude Spéville est d’avis que ce changement d’environnement fera énormément de bien au tireur, d’autant qu’à Rodrigues, il n’y a pas de sparring partners de haut niveau pour lui donner la réplique lors des entraînements.
Perrine poursuivra sa préparation à Maurice
Pour l’entraîneur rodriguais, Linley Perrine possède de bonnes chances de réaliser une bonne performance en Italie s’il continue à s’appliquer avec le même sérieux et la même détermination. « Linley est vif et techniquement fort. A Maurice, il aura plus de moyens pour travailler et trouvera également en Judex (Jeannot), un entraîneur qui sait tirer le meilleur de ses tireurs. On ne peut que souhaiter que Linley poursuive sa progression et nous fasse honneur comme le fait actuellement Facson (Perrine) », a-t-il indiqué.
D’autre part, Jean-Claude Spéville a avancé que son travail se poursuit avec les autres jeunes, dont son jeune fils Alexander, 14 ans. Ce dernier a été, a-t-il précisé, repéré par Judex Jeannot comme les jeunes susceptibles de participer aux championnats du monde junior de 2016. Pour conclure, Jean-Claude Spéville a dit attendre l’ouverture du nouveau gymnase de Malabar en juillet avec beaucoup d’impatience.
Selon la Commission de la Santé et des Sports, ce gymnase sera bien équipé et aidera à la progression des différents sports de combats. « Nous tenons à remercier la commission, plus particulièrement le commissaire Ismaël Valimamode, et la fédération pour leur soutien. A chaque fois que nous les avons sollicité, ils ont répondu présents », a-t-il fait ressortir. Pour conclure, Jean-Claude Spéville a déclaré que le comité régional organisera une compétition dans le cadre des activités marquant l’indépendance. Une compétition qui aura lieu à la fin du mois au gymnase Malabar.