La Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA) sera représentée  par six tireurs et non sept comme initialement prévu, lors du tournoi de l’océan Indien qu’organise Madagascar, ce samedi à Antananarivo. Cela en raison de la blessure au péroné de Boris Brissonnette (-71 kg). Les tireurs sélectionnés sont le cadet Jorano Philippe (-54 kg), les juniors Kevin Dinally (-51 kg), William Bouton, Dylano Gérard (-54 kg) et les seniors Cédric Changou (-57 kg) et Brian Jomeer (-75 kg). Ces derniers seront accompagnés du juge-arbitre Steeves Isbester et de l’entraîneur Didier de Robillard, responsable du club de Grand Baie. A noter que la délégation mauricienne quitte le pays jeudi, en début d’après-midi et sera de retour le 7 avril.
Il devait être le chef de fil de cette jeune équipe à Madagascar. Malheureusement pour Boris Brissonnette, il a eu à déclarer forfait  de ce déplacement, la faute à une forte douleur au péroné. Déjà, il boitait à la fin de son combat remporté face à Dario Narainasawmy, lors du championnat national disputé le 14 mars dernier, au gymnase 1er Février à Roche Bois. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les choses ne se sont pas améliorées depuis. « Boris a été sous traitement pendant une semaine sans pour autant être en mesure de reprendre les entraînements. Une petite fêlure a été constatée en début de semaine, ce qui nécessitera dix jours d’arrêt », a indiqué l’entraîneur national Judex Jeannot.
Ce dernier a ajouté que c’est vraiment dommage pour le tireur, d’autant que ce dernier avait montré des signes évidents de progrès lors de ces dernières semaines. De plus, Boris Brissonnette demeure un tireur sur lequel l’entraîneur national compte, notamment en vue de la Coupe du monde prévue du 21 au 24 mai prochain en Hongrie. « Les blessures font partie du jeu et malheureusement pour lui, il est contraint d’observer un repos de dix jours. J’espère que ce sera suffisant, car au cas contraire, cela risque de le pénaliser en vue des compétitions à venir », a-t-il fait ressortir.
 William Bouton en chef de fil
 Avec le retrait de Boris Brissonnette, lequel a eu l’occasion de participer à des grandes compétitions, comme les Championnats du monde de 2013 au Brésil, la sélection se retrouve du coup avec une équipe inexpérimentée. « Je dois d’abord préciser que faire participer des jeunes est volontaire de notre part. S’ils n’ont pas l’occasion de faire leurs preuves dans des compétitions de cette envergure, ils ne pourront pas s’aguerrir et assurer la relève. Et une fédération qui n’est pas en mesure de préparer l’avenir n’est pas crédible. J’ajouterai que pour ambitionner une participation aux mondiaux, les jeunes doivent obligatoirement passer par ce genre de confrontation », a-t-il expliqué.  
De ce groupe de six tireurs, Seul William Bouton a eu l’occasion de prendre part, l’année dernière, aux championnats du monde junior en Italie. Judex Jeannot a d’ailleurs confié que le tireur demeure la meilleure chance mauricienne au tournoi de samedi prochain. « William a beaucoup progressé ces derniers temps. Il a beaucoup de qualités et a montré beaucoup d’envie sur son dernier combat. Je trouve même que sa défaite aux mondiaux juniors de l’année dernière l’a motivé. Nous attendons beaucoup de lui et je dirai même qu’il a intérêt à bien faire à, Madagascar. Comme je le dis souvent, la qualité de la performance est très importante et ce, même si on ne décroche pas une médaille », a souligné Judex Jeannot.
Selon lui, William Bouton a de fortes chances de se retrouver aux côtés des Burtlan Simisse (-51 kg), Fabrice Bauluck (-54 kg) et James Agathe (-81 kg) pour représenter le pays lors de la Coupe du monde de mai prochain. Il peut même aspirer à une nouvelle participation aux championnats du monde juniors de 2016 dans la mesure où il n’aura que 18 ans. Pour ce qui est de la préparation du groupe, l’entraîneur national a indiqué que tout s’est bien passé et qu’il s’attend   maintenant à ce que les jeunes réalisent des combats de très bonnes qualités.
 Madagascar monte en puissance
 Judex Jeannot a cependant ajouté que ce tournoi de l’océan Indien sera de haut niveau et que cela compliquera la tâche de ces jeunes. « Je dirai que cela tombe bien pour eux. Car il faut d’abord faire ses preuves au niveau régional avant de viser plus haut.  » Selon lui, la compétition sera très disputée, dans le sens où Briand, le président de la fédération malgache, lui a expliqué que beaucoup de jeunes Malgaches y participeront. « Le kick-boxing est un sport qui est très apprécié dans la Grande Ile. Je dirai même que Madagascar est un pays qui monte en puissance. Cela ne m’étonnera pas de les voir briller dans des grandes compétitions mondiales à l’avenir. Ils ont d’ailleurs remporté deux médailles d’or lors des derniers championnats du monde juniors », a-t-il indiqué.
Alors que Maurice avait été représentée à ces mondiaux juniors par trois tireurs seulement – Linley Perrine (médaillé d’argent), Laurent Samson et William Bouton – Judex Jeannot a fait remarquer que Madagascar était elle présente avec une délégation d’une trentaine de personnes dont plusieurs tireurs ! « La Réunion sera aussi présente avec des boxeurs de classe A et nos jeunes sont conscients de ce qui les attendent. Ils doivent découvrir la réalité des choses, voire les exigences du haut niveau. Car cela les aidera pour la suite de leur carrière. J’espère qu’ils réaliseront de bonnes performances », a-t-il souligné.
Par ailleurs, la présidente de la FMKBDA, Isabelle Jeannot, a tenu à remercier le ministère de la Jeunesse et des Sports pour son soutien, aussi bien que la compagnie Ti Vegas qui a offert aux sélectionnés des survêtements. « Grâce à ce soutien, nos boxeurs peuvent se déplacer à Madagascar dans de bonnes conditions. L’idée est de poursuivre notre collaboration avec les sponsors, afin de faire progresser davantage la discipline », a-t-elle déclaré. Isabelle Jeannot a, d’autre part, annoncé l’organisation d’une compétition ouverte pour le 18 avril, au gymnase d’Ebène et a ajouté que le comité directeur de la fédération travaille déjà sur la participation mauricienne à la Coupe du monde de mai prochain, en Hongrie. Quatre tireurs devraient faire le déplacement.