Place au spectacle cet après-midi à partir de 17h au gymnase de Beau-Bassin. La Fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines associées (FMKBDA) relève le défi en organisant la Nations Cup, soit une compétition comprenant quinze combats et qui regroupe les tireurs mauriciens, réunionnais, malgaches, sud-africains et turcs. L’échéance sera agrémentée par la présence de huit champions du monde, dont celle des Mauriciens Fabrice Bauluck et James Agathe. Cela va cogner assurément fort.
Dans le camp des tireurs locaux, la motivation règne en maître. « C’est le meilleur plateau proposé par la fédération jusqu’ici, mieux que Maurice/France par exemple. Notre public aura donc l’occasion de nous voir à l’oeuvre face à des adversaires de calibre et la présence de ce public constituera une force supplémentaire », avance Fabrice Bauluck, champion du monde en exercice chez les -54 kg. Son adversaire sera le Malgache Séverin Mamonjisoa, qui possède le titre de champion d’Afrique à son palmarès. Quant à James Agathe, champion du monde chez les -81 kg, il trouvera sur sa route le Turc Ahmet Kaplan.
Du côté du staff technique, on s’attend également à des duels de haute facture. « Ce sera l’occasion de découvrir quelque chose de nouveau, notamment avec la présence des Turcs. Le fait d’avoir un tel plateau avec autant de champions constitue une première et ce sera important pour faire progresser cette discipline à Maurice », affirme l’entraîneur national, Judex Jeannot.
Ce dernier espère que l’événement se perpétue et souhaite voir la présence des Russes, considérés comme les fers de lance de cette discipline, lors de la prochaine édition. La compétition se déroulera selon les règles de la World Association of kick-boxing Association (WAKO) et les arbitres mauriciens sollicités seront Sanju Bhikoo, Ombretta Nanine, Steeves Isbester et Jean-Noël Larhubarbe, tandis que le Sud-Africain Shaune Moorcroft agira en tant que chef juge.
Quant au plateau, il a connu quelques modifications suite au forfait du Réunionnais Bryan Refesse. Ce dernier sera remplacé par son compatriote Eddy Payet, qui affrontera le Mauricien Boris Brissonnette. De son côté, le Malgache Johane Beauséjour évoluera finalement chez les -75 kg pour croiser le fer avec le Turc Husnu Sari, tandis que le Réunionnais Yannick Carpaye sera en action face au Turc Osman Layikbas.
Du côté organisationnel, la FMKBDA a bénéficié de l’apport du ministère du Tourisme, de celui des Infrastructures publiques, Coral Azur, Oxenham, MC N Ben, Winner’s, Anahita, All Sports et Caudan Waterfront.
Par contre, si le ministère de la Jeunesse et des Sports a offert quelques trophées, les autres demandes de la fédération pour le transport des différentes délégations par exemple n’ont pas été prises en considération. L’on retient surtout le manque d’égard vis-à-vis du président par intérim de la WAKO, le Turc Salim Kayici, à qui les autorités ont réservé jusqu’ici un traitement cavalier. Il en a été de même pour la municipalité de Beau Bassin Rose-Hill, qui a carrément refusé de louer des chaises pour la soirée. Et dire que cette compétition pourrait selon toutes probabilités se dérouler devant une capacity crowd…