Le champion du monde 2013 des moins de 81 kg, le Rodriguais James Agathe, défendra les couleurs de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA) lors des World Games prévus du 24 au 26 courant, en Pologne. Cela après avoir acquis sa qualification en décembre à l’issue de sa victoire dans sa catégorie lors des Championnats d’Afrique tenus au Maroc. James Agathe, qui sera accompagné du secrétaire-général de la fédération, Sanju Bhiku, quitte le pays ce vendredi et a déclaré que l’objectif est de retourner avec la médaille d’or autour du cou.
 James Agathe veut frapper un gros coup à quatre mois des Championnats du monde de Hongrie. Il compte bien, en effet, s’imposer lors des World Games dans un style qui n’est pas le sien, soit en K1 et non en low kick. « Cette compétition est très importante à mes yeux. Elle a une valeur très particulière d’autant que, lorsque j’avais pris l’initiative de participer aux Championnats d’Afrique de K1, en décembre, c’était pour gagner. Même s’il y a une différence entre le K1 et le low kick, j’y vais une fois encore avec le même état d’esprit », a-t-il déclaré.
Trois combats à gagner
Pour être champion, il devra venir à bout de trois combats et se défaire de ses adversaires qui seront au nombre de sept dans cette catégorie, nommément Aleksandr Menkovic (Serbie), Aleksandr Dmitrenko (Russie), Dzimitry Baranau (Bielorussie), Arkadusz Kaszuba (Pologne), Omari Boyd (États-Unis), Mohammed Thulfiqar Kadhim (Iraq) et Ali Khanjari (Iran). « Ce sont tous des boxeurs que je connais et que je considère être à ma portée. Je suis physiquement et psychologiquement bien, et j’y vais avec la ferme intention de m’imposer. De tout temps, je suis toujours monté sur un ring avec cette envie de gagner et ce n’est pas aujourd’hui que cela changera », a-t-il fait remarquer.
Pour ce qui est de sa préparation, James Agathe a indiqué être toujours « fit » comme c’était le cas avant de participer à la Coupe du monde en Hongrie en mai dernier et au cours de laquelle il avait remporté la médaille d’or. « J’avais eu une petite blessure à la cheville, mais ça va depuis. En revanche, j’avais quelques petits doutes en ce qui concerne ma motivation mentale. Car ce n’est pas la même chose que de participer à la Coupe du monde où aux Mondiaux. Mais je me suis réajusté et je suis plus que motivé », a-t-il indiqué.
Neuf tireurs en Afrique du Sud
L’entraîneur national, Judex Jeannot, est également confiant dans les chances de James Agathe, et ce, même s’il boxera en K1. « Il n’y a pas de grosse différence dans le style. James s’est très bien ajusté et, s’il a un bon tirage, cela ne m’étonnera pas de le voir en finale », a-t-il fait ressortir. Il a ajouté que cette participation ne pouvait mieux tomber pour le tireur de Grand Baie, surtout en marge de sa participation aux Championnats du monde de novembre en Hongrie.
Qui plus est, James Agathe aura la chance de mettre le cap sur Cape Town, en Afrique du Sud, à la fin du mois prochain pour participer à une rencontre face aux Sud-Africains. Fabrice Bauluck (-54 kg) et Jessica Jocelyn (-52 kg), qui préparent également ces Mondiaux, seront également du voyage. Quant à Brian Jameer (-67 kg) et Boris Brissonnette (-71 kg), l’entraîneur national décidera de leur participation à l’issue de ce déplacement à Cape Town. Selon lui, Brian Jameer est actuellement en retard sur les autres sélectionnés du fait qu’il a été blessé et a connu des ennuis de santé. « Brian est un boxeur déterminé. Malheureusement, il a été malade récemment et est suivi par le Dr Allen Naraidoo. Il faut voir son évolution au fil des semaines avant de prendre une décision à son sujet », a précisé Judex Jeannot.
Quant à Boris Brissonnette, l’entraîneur national a indiqué qu’il est régulier aux entraînements et fait preuve de beaucoup de rigueur. « J’attends donc la rencontre de Cape Town avant de me prononcer sur le cas de Boris et de Brian », a-t-il déclaré. Les autres boxeurs retenus pour la rencontre face à l’Afrique du Sud sont les cadettes Béatrice Pierre et Stania Rathbone (-52 kg), le junior Warren Robertson (-54 kg) et Emmanuel Dalon (-67 kg).