Jour de vérité aujourd’hui pour James Agathe dans le cadre des World Games. Engagé en K1 dans la catégorie -81 kg, le tireur mauricien devait disputer le troisième quart de finale cet après-midi à l’Orbita Hall à Wroclaw en Pologne. En cas de succès aux dépens de l’Américain Omari Boyd, il devait disputer la demi-finale en fin d’après-midi.
Après avoir décroché l’or à la Coupe du Monde en Hongrie en mai dernier, James Agathe veut donc continuer sur sa lancée afin d’aborder les prochains championnats du monde dans les meilleures dispositions. Lui qui s’était promis de tout gagner cette saison. D’où une prestation de qualité lors de ces World Games. Reste qu’il devait se tenir sur ses gardes face à Omari Boyd, dont le palmarès au début de cette année comprenait trente victoires et trois défaites. Spécialiste de muay-thai, l’Américain possède selon les spécialistes un style agressif et intelligent. D’ailleurs, il se décrit comme un tireur intelligent, discipliné et charismatique, enclin à faire honneur à son pays, à sa famille et à son club.
Toujours est-il que James Agathe nous avait avoué avant son départ pour la Pologne avoir visionné les combats de l’Américain et qu’il le trouvait prenable. S’il devait passer le cap, le tireur d’origine rodriguaise aurait à croiser le fer avec le vainqueur du combat ayant opposé le Russe Alexsandr Dmitrenko au Bulgare Alexsandr Petrov. Les deux autres quarts de finale ont mis aux prises le Serbe Alexsandar Menkovic au Moldave Denis Telesman et le Polonais Arkadiusz Kaszuba à l’Iranien Ali Khnajari.
Pour rappel, James Agathe, qui est coaché par Sanju Bhikoo, avait décroché sa qualification pour cette compétition mondiale à l’issue de son sacre aux championnats d’Afrique K1 en décembre de l’année dernière au Maroc. De son côté, Omari Boyd s’était distingué lors du tournoi qualificatif panaméricain qui s’était déroulé à Cancún au Mexique.