Dernière compétition de kick-boxing de la saison, le tournoi interrégions a servi les desseins de Beau Bassin Rose-Hill. À la SSS Emmanuel-Anquetil à Mahébourg dimanche dernier, l’équipe constituée de Jessica Jocelyn, Arnaud Mariole, Harel Raphaël et Thierry Grégoire a fait la différence avec un total de 34 points, devant les régions de Vacoas et de Mahébourg.
Cette compétition aura permis à mettre en exergue le travail effectué au niveau des différentes régions. Dans ce contexte, quelques tireurs ont agréablement surpris. À l’image de Thierry Sougris, Darren Matelot, Jason Bégué ou encore Shanneen Marin. Cette dernière, bien que battue par Jessica Jocelyn, a su tenir tête à un adversaire qui s’est déjà illustré au niveau international.
« Cela prouve que les régions fonctionnent convenablement. Nous avons pu découvrir de nouveaux talents et cela augure de bonnes perspectives », soutient l’entraîneur national, Judex Jeannot. Qui plus est, plusieurs combats ont été équilibrés et se sont soldés à la majorité des juges.
Certes, des tireurs plus chevronnés ont logiquement fait la différence. Cela a été le cas pour Cédric Changou qui, à la faveur d’un enchaînement pied-poings, expédiait au tapis le Rodriguais Noé Perrine après une trentaine de secondes de combat. Thierry Grégoire et Brian Potano ont également repoussé avec brio le challenge respectif de Jason Moonsamy et Dario Narayanasawmy.
Par contre, la prestation du Rodriguais Lindley Perrine était attendue. Toutefois, le tireur de Rodrigues aura énormément déçu, en manquant de précision et de puissance dans ses attaques. Tant et si bien que Darren Matelot forçait la décision en sa faveur.
Une prestation du jeune Perrine et des tireurs rodriguais en général que décriait Judex Jeannot. « Ils ont été décevants et je qualifierais leur parcours de catastrophique. Lors de ma dernière visite à Rodrigues, j’avais été impressionné par Perrine tant sur le plan tactique que technique. Cette fois, il m’a déçu. Au niveau des Rodriguais, il existe beaucoup d’envie, mais trop de déchets techniques. »
La solution, selon l’entraîneur national, serait que la fédération encadre davantage les entraîneurs afin qu’ils transmettent la meilleure technique possible aux tireurs. Il est à noter par ailleurs que le tournoi à cachet et les championnats nationaux de muay-thaï ont été annulés en raison des élections villageoises et municipales.