À Cité Alphonse Ravaton, Quartier Militaire, Maligaye Coopamah Nagamuthu vient de célébrer ses 58 ans. Veuve depuis trois ans, elle se remet difficilement de la perte de son mari. Elle s’est beaucoup réfugiée dans la prière pour surmonter cette épreuve. Puis, il y a eu l’arrivée d’un chien dans son existence, et cela a énormément contribué à lui redonner le goût de vivre. Il s’appelle Rambo, mais elle lui donne une kyrielle de petits “noms gâtés” : coucou, bébé, disik…
À 1 an et 3 mois, Rambo a un fichu caractère et n’écoute que la voix de sa maîtresse. Ce gardien émérite est devenu son réconfort et son compagnon. Il la suit comme son ombre et veille au grain.
Pour occuper ses journées, Maligaye regarde un peu la télé, rend visite à sa famille et participe aux activités du Centre Communautaire de Quartier Militaire. Elle apprécie tout particulièrement les pique-niques avec le club du troisième âge, qu’elle ne raterait pour rien au monde.