« Le projet immobilier à Bain-de-Rosnay affectera la vie des pêcheurs, des plaisanciers et des habitants », fait ressortir le Kolektif Sov Bain de Rosnay. Lors d’une conférence de presse hier au centre social Marie Reine de la Paix, Max Pasnin, le fondateur du collectif, a estimé qu’à travers ce projet, « zot pou defigir sa lanvironman-la pou fer plezir etranze ».
Selon les informations que Max Pasnin dit détenir, le projet immobilier prévu à Bain-de-Rosnay dans les parages de Goodlands « sera un village privé pour les Sud-Africains et chaque client qui y sera aura un bateau ». S’il y a 130 bateaux de plus, soutient-il, « cela affectera notre lagon et nuira au développement des micro-organismes ». Alors que, « déjà, nous avons un problème : nos coraux sont affectés ».
Selon le fondateur du Kolektif Sov Bain de Rosnay, plusieurs routes ont été obstruées et il n’en reste qu’une menant à Bain-de-Rosnay. « Nous ne pouvons empêcher les promoteurs de construire le complexe résidentiel, mais qu’ils ne touchent pas à notre plage ni à notre lagon », plaide-t-il. « Tous ces bateaux qui viendront empêcheront nos pêcheurs de travailler. Nous avons deux jetées à Bain-de-Rosnay. Récemment, nous avons effectué une exploration nocturne et nous avons vu qu’il y a beaucoup de micro-organismes sous les rochers sous la jetée. Il y a une dizaine d’espèces de crevettes. Pour moi, Bain-de-Rosnay est un lieu de détente où il y a de l’air pur », poursuit-il.
Pour sa part, Veni Pasnin, membre de Kolektif Sov Bain de Rosnay, a rappelé que le collectif a été constitué « depuis qu’on a entendu dire qu’il y aura un projet immobilier avec des appartements de luxe qui viendront accaparer notre plage ». Il clame qu’il est « hors de question qu’on touche à notre plage », et que « notre devoir en tant que citoyen revient à la protéger ». Reynold Lafrance, président des pêcheurs de Bain-de-Rosnay, est d’avis qu’avec ce projet, les pêcheurs ne pourront plus lever leurs casiers. « S’il y a beaucoup de bateaux, les poissons se sauveront », argue-t-il. Jérôme Lafrance, pêcheur traditionnel, témoigne pour sa part : « Je viens d’une famille de pêcheurs. S’il y a de gros bateaux, nous ne pourrons préserver le métier de pêcheurs. »
Les 21 et 22 octobre, le Kolektif Sov Bain de Rosnay organise une journée de nettoyage à Bain-de-Rosnay. « Plusieurs personnes nous soutiendront pour embellir la plage. » D’autre part, le 29 octobre, le collectif organisera une journée de partage sur la plage.