Le Kolektif Sov Bain de Rosnay s’est réuni pour un point de presse, vendredi, à Port-Louis. Leur souhait : préserver la beauté naturelle de ce petit bout de plage, situé dans le Nord, encore méconnu du grand public. 
L’association représentée par Veni Pasnin dénonce les constructions sauvages dans la région. « Zot gagn drwa konstrir zot batiman me pa tous nou laplaz », soutiennent les pêcheurs, plaisanciers et habitants de la région. En effet, cela fait plusieurs mois depuis que le collectif dénonce des projets de construction de grande envergure dans la région. Ce dernier craint pour l’écosystème du lagon et l’avenir de ceux qui y travaillent pour gagner leur vie.
 « Mo enn peser tradiosyonel, setadir mo lapes kazye ek lalign. Avek sa bann gro bato-la, tou pwason pou sove, li pou bien difi sil pou ki nou kontinye nou travay », a partagé Jérôme Lafrance. Pour lui, « il faut absolument protéger ces zones de pêche avant qu’il ne soit trop tard. » « D’après nos informations, il s’agirait de la construction d’un village privé pour les Sud- Africains et autres promoteurs. Chaque habitant aura un bateau qui sera amarré dans le lagon. Vous vous imaginez les dégâts que cela va causer ? » a déclaré Max Pasnin. Et d’ajouter : « Plusieurs petites allées menant vers la plage ont été obstruées, pour ne laisser qu’un seul chemin principal qui n’existe d’ailleurs pas sur la carte ! » À cet effet, une rencontre est prévue le 29 octobre à partir de 10h pour un pique-nique et une visite des lieux. « C’est notre patrimoine, nous avons passé toute notre vie sur ce petit bout de plage encore inexplorée. Il y a même des espèces qu’on ne retrouve plus ailleurs qui vivent dans ce lagon. Il faut le protéger », soutient d’emblée le collectif.