Abaim propose « Tizan ar so 8 frer » sur DVD depuis quelques semaines, ce qui permet de le découvrir ou de le revoir à volonté tranquillement installé chez soi et de partager ce morceau de patrimoine revivifié par les enfants du groupe Abaim. Les artistes ont attendu 14 ans avant de pouvoir concrétiser ce rêve de spectacle en live, et sans play-back, en mars 2018, après la sortie de l’album de toutes les chansons qui y sont interprétées. Outre la représentation avec sa cinquantaine d’artiste, ce DVD présente aussi de courtes interviews de ses principaux protagonistes.

L’équipe d’Abaim a le goût du travail bien fait. Et qui dit travail bien fait, dit travail fini ! Le DVD qui restitue la comédie musicale Tizan ar so 8 frer en est une parfaite illustration. S’il ravive le souvenir de ce spectacle qui a marqué le début des célébrations du cinquantenaire de l’indépendance, il en augmente aussi la visibilité. Tout d’abord, les nombreux gros plans et la multiplication des angles de vue permettent de mieux voir les artistes que si l’on était installé dans la salle en live et de suivre l’action au plus près. Aussi, la prise de son particulièrement limpide permet de profiter pleinement des chants et de la musique.

L’enregistrement de ce spectacle de 45 minutes est complété par une entrée par tableaux principaux et par une série de courtes interviews des animateurs du projet. Les arguments de ces derniers aident à mesurer toute la bonne volonté et le professionnalisme que ce spectacle a demandé pour encadrer les nombreux enfants de tous âges qui y participent, en quoi il a contribué à leur épanouissement et comment sa dissémination apporte une pierre à la construction du pays et à une meilleure prise de conscience de l’importance de notre patrimoine oral dans l’évolution du pays.

Tizan ar so 8 frer a été conçu de sorte que tous les enfants suivis par Abaim puissent y participer d’une manière ou d’une autre, créant ainsi une grande émulation collective particulièrement constructive. Individuellement, la pratique du chant, de la danse et de la comédie ont aussi amené les enfants à s’affirmer, vaincre leur timidité et savoir se dépasser. Et s’ils deviennent dans ce spectacle d’attendrissants héros, ils ne manquent pas aussi d’en tirer quelques belles leçons.

Tizan ar so 8 frer a le pouvoir de parler de la misère sans rendre triste grâce à ses ressorts poétiques et aux valeurs positives que véhiculent eux-mêmes les petits héros de l’histoire. Alain Muneean explique que cette histoire permet de comprendre comment les gens peuvent faire face pour se sortir des mauvais pas, comment l’humain peut résister et démontrer que la misère, même dans sa forme la plus abjecte, n’est pas une fatalité. Cette histoire de Tizan est en réalité une grande source d’espoir.

Gérer ses émotions

La jeune fille qui incarne Tizan, Juliette Sam, en a retenu qu’elle montre qu’on peut sortir de la misère et que même si donner quatre représentations en une seule semaine a été assez fatigant, ils étaient heureux de se retrouver tous ensemble. Esthel Éléonore, qui interprète la gentille femme de l’ogre, apprécie dans ce spectacle toutes les émotions et les sentiments qu’il génère chez les enfants, qui apprennent alors à mieux les gérer. Pour le chorégraphe Fidy Raberisoa, cette démarche de transmission des traditions du pays  devrait être appliquée partout dans le monde parce qu’elle parle à chacun de ses racines, de ses traditions et des valeurs qu’elles inculquent.

Tout avait commencé en 2004 avec la sortie de l’album avec livret et deux CD. Outre ce DVD qui amène le spectacle dans les foyers, la comédie musicale va aussi se décliner mi-2019 sous la forme d’un livre-souvenir avec tous les textes des chansons et de l’histoire ainsi que de nombreuses photographies, ainsi qu’à travers des fresques qui vont être réalisées dans différents endroits. Bien sûr, Marousia Bouvery et Alain Muneean ne sont pas indifférents à l’idée de jouer à nouveau ce spectacle en live, mais ils aimeraient dans ce cas le faire dans une forme plus souple et légère, pour pouvoir le faire voyager dans le pays et toucher un maximum d’enfants, dans les écoles par exemple. « En tout cas, nous fait remarquer Marousia Bouvery, en attendant, le DVD peut sans problème entrer dans le matériel pédagogique des écoles, pour les enfants qui commencent le collège par exemple… »