Jean-François Koenig a été récompensé pour sa vision d’un bâtiment à la forme elliptique pour la MCB de Trianon. De l’idée sur papier à la réalisation, il lui a fallu trois ans de dur labeur, récompensé par un classement parmi les 100 meilleurs architectes au monde par le Korean Institute Of Architects. Jean-François Li, de la compagnie Albert Trading Ltd, lui a concocté une soirée conviviale au Xia Restaurant, Bagatelle, pour fêter l’événement.
Son oeuvre est une première mondiale. En donnant au bâtiment de Trianon cette forme elliptique, l’architecte a appliqué un concept nouveau. « Cette forme a l’avantage d’offrir les opportunités d’échanges commerciaux entre ces pays. »
Sylvie de Leusse, présidente de la Mauritius Association Of Architects, s’est réjouie de la performance de Jean-François Koenig, qui, dit-elle, a porté l’architecture mauricienne au plus haut niveau mondial. Cette récompense, dit-elle, vient mettre en relief le professionnalisme des architectes mauriciens. « Nous, les architectes, sommes les acteurs avertis des enjeux et défis qui nous attendent en termes d’environnement et nous devons faire en sorte que le concept Maurice Île Durable se retrouve non seulement dans la conservation de la nature, mais aussi dans les espaces construits. »
Par ailleurs, elle rappelle également que la MCB de Trianon, de par sa forme originale et son concept novateur, a obtenu le certificat écologique de la British Research Establishment Environmental Assessment Method avec la mention “Bien”. Elle a aussi mentionné que c’est le premier bâtiment à décrocher un certificat vert de renommée internationale, soit le premier à être délivré dans l’hémisphère Sud.
Sylvie de Leusse dira également que l’oeuvre de Jean-François Koenig a été élue parmi les meilleurs projets du continent africain — avec seulement quatre autres projets —, au congrès mondial de l’Union Internationale des Architectes 2011 à Tokyo, sous la bannière Sustainable by Design 2050. « Une première pour l’architecture mauricienne », soutient-elle.
Pour rappel, les 100 projets dont celui de Jean-François Koenig feront le tour du monde et seront exposés à Beijing, Hanoi, Paris, Berlin et de nouveau à Séoul à l’occasion du Congrès Mondial de l’UIA en 2017.