Si vous prenez l’autoroute en direction du Sud, faites un détour au coeur du village de Midlands. Direction Kot Marie-Michèle, une table d’hôte située dans un cadre calme et agréable. Sur place, vous serez accueillis par le sourire et la gentillesse de Marie-Michèle Lindor, la propriétaire des lieux, et de sa complice et amie Brigitte Canotte. Marre de manger toujours les mêmes plats ? Là-bas, préparez-vous à faire un plongeon dans lepok lontan. Une carte a été spécialement élaborée en proposant uniquement de la cuisine créole typiquement mauricienne. Un vrai délice pour le palais et surtout une belle rencontre.
Carri porc, cerfs ou poul lakour, civet cochon marron ou canard, tang, Tilapia, sevret larivier fraîchement pêchée, beignets de fruit à pain, manioc, patate, chips banane, enn ti rum aranze, jus frais de grenadine, de tamarin ou bergamote… Voilà de quoi vous mettre l’eau à la bouche. Et ce ne sont là que quelques exemples de ce que Marie-Michèle Lindor vous proposera à déjeuner ou dîner. Cette habitante de Midlands, âgée de 55 ans, est un livre de recettes à part entière, car avec elle, la cuisine locale et surtout créole prend une tout autre dimension. Avant même d’y goûter, soyez certain que vous ne laisserez aucune miette dans votre assiette, tant elle y met tout son coeur durant la préparation.
Depuis bientôt un an, la table d’hôte Kot Marie-Michèle est ouverte tous les jours de 10 h à 22 h. Ce lieu discret est niché derrière la chapelle de Midlands. Si pour l’instant, il semble plus prisé par les étrangers à la recherche d’authenticité mauricienne, la gérante voudrait que les Mauriciens prennent un moment pour venir à sa table et souligne que “j’ai toujours aimé recevoir. Cuisiner n’a jamais été un problème ou une corvée à mes yeux. Ce projet de table d’hôte a toujours été un de mes objectifs, sirtou ki bann manze lontan pe disparet. Tous les plats que je prépare font partie de notre histoire et il est important de préserver ces héritages de nos ancêtres.”
Cette table d’hôte n’est pas juste un endroit pour manger. C’est aussi la rencontre de deux inséparables amies, Marie-Michèle et Brigitte, complices au boulot comme dans la vie. Si la première est plus à l’aise derrière son foye dibois, l’autre se charge de la réservation et l’élaboration des petites douceurs comme les fameux gato coco, compote de tamarin ou d’orange et limon. Durant votre passage, elles ne manqueront pas de vous parler de leur havre de paix et des alentours de Midlands. Vous en apprendrez aussi un peu plus sur Marie-Michèle, dont l’histoire ne vous laissera pas indifférente.
Mère de trois enfants et grand-mère de cinq petits-enfants, Marie-Michèle Lindor est ce qu’on peut appeler une femme déterminée qui ne baisse jamais les bras. Elle travaille depuis l’âge de 11 ans, et ne comprend pas “kouma ena dimounn kapav asize divan televizion a nanie fer ou byen fini letan lor portab.” Tour à tour, elle a été employée de maison, coupeuse de cannes, laboureur, et a travaillé dans la vannerie, l’élevage fermier et porcin, le jardinage… “Tant que je peux me servir de mes mains pour nourrir mes enfants, je ne recule devant autant travail.” D’ailleurs, elle n’hésite pas à proposer et cuisiner des légumes, ou autres fines herbes et fruits qui proviennent directement de son jardin. Fière de notre culture et cuisine mauricienne, Marie-Michèle Lindor pense à agrandir sa table d’hôte qui peut accueillir pour l’instant une vingtaine de personnes. D’autres projets se mettent déjà en place comme un atelier d’initiation à kouma kraz masala lor ross carri.
Une visite Kot Marie-Michèle vaut le déplacement. Autant pour la cuisine que pour l’hôte qui vous ouvre si chaleureusement sa demeure et partage sa vie.