Paul Bérenger n’a pas mâché ses mots envers Etienne Sinatambou, ministre de l’Environnement et de la Sécurité sociale, ce samedi en conférence de presse. « Kot met li katastrof. Sou Ramgoolam osi ti parey mem », a-t-il lancé ce matin.

Le leader du MMM s’est basé sur le cas des sinistrés des inondations en attente d’allocations. Il estime que la sécurité sociale « doit prendre ses responsabilités et arrêter de mettre ce problème sur le dos de la police ». Il souhaite ainsi que cette « mauvaise gestion » soit réglée « au plus vite ».

En ce qu’il s’agit du 1er mai, Paul Bérenger soutient « qu’il y a drôle de ‘mood’ en ce moment ». Il a relevé que le Premier ministre, Praving Jugnauth, « a cessé de parler des partielles ».

« Hier, il demandé encore cinq ans à la tête du pouvoir durant son discours. Il est très probable que les élections générales aient lieu avant le 22 décembre ». Paul Bérenger s’est dit est « fier » de son équipe bien que l’ambiance électorale ne soit pas encore de mise.

Le problème de la drogue a aussi été soulevé. Selon le leader du MMM, la situation se « détériore ». « C’est ça le clan Jugnauth. Pravind pe sey fer pass mesaz ki li kas pake me trafik pir ki zame », dénonce Paul Bérenger.

Abordant la libération de Michel de Ravel de l’Argentière, Paul Bérenger a affirmé qu’il y a une « indignation profonde de la population ». « Nous sommes en solidarité totale avec les victimes. C’est très bien que le DPP a fait appel et a agi très vite », a-t-il fait ressortir.