Linzy Bacbotte-Raya, Nancy Derougère, Caroline Jodun, Sandra Mayotte : quatre voix féminines pour la deuxième édition de Koze Fam, sur le thème « Fam nu l’action amen solution ». L’événement a eu lieu samedi au J & J Auditorium, Phoenix, devant une salle comble. Le public, chauffé à bloc, a accueilli ce concert dans la liesse.
Présente au concert samedi, Claudine, 42 ans, déclare : « Fam ena enn gran plas dan la sosiete, li mem mama, fam, profesionel, bizin donn li so dinite. » Son époux Loïc, 54 ans, est du même avis : « Je suis venu accompagner ma femme, mais c’est une bonne initiative de militer pour la cause féminine et surtout d’aider ces jeunes enfants de l’école Sing Again à faire une percée dans le milieu musical. » Immortalisant la scène avec leur portable, d’autres n’hésitaient pas à rejoindre un coin de la salle de l’auditorium pour esquisser un “anba anba”. Danses frénétiques, battements de mains, les quatre chanteuses ont enflammé la scène du J & J Auditorium. Elles ont toutes interprété des morceaux issus de leur répertoire aussi bien que de nouvelles chansons. Linzy Bacbotte-Raya a choisi de dévoiler son nouvel opus qui repose sur des morceaux à textes bibliques dont Le Seigneur est mon berger. Gwenaelle, une fan de Linzy parle de « grand frisson. Li importan akord enn plas Bon Die dan nu lavi. » Sandra Mayotte a, pour sa part, entraîné la foule dans un frénétique Kayambo. Caroline Jodun, tout en candeur, a interprété des morceaux romantiques, avant de “pik enn sega” au grand bonheur de ses fans. L’envoûtante Nancy Derougère, elle, comptait bon nombre de fans dans la salle et elle a clôturé le spectacle en y mettant toute son énergie. Un concert empreint de “positive vibe”, de tendresse et de sensualité, tout en générant une certaine prise de conscience auprès des femmes qui se sont senties comprises. Astride, 20 ans, dit que le slogan est bien trouvé : « Fam, nu l’action amenn solution est une sensibilisation à la cause des femmes et je pense que le message véhiculé a été bien compris par les hommes. Le fait de voir que tous les billets ont été vendus est une preuve que les femmes ont besoin de temps en temps qu’on les écoute, qu’on les comprenne, mais aussi qu’on les respecte. »
Linzy Bacbotte-Raya a également saisi l’occasion pour valoriser des éléments de son école Sing Again. Des talents à l’état brut, dont Laeticia, 17 ans, qui a partagé la scène avec Caroline Jodun. Doriana, chanteuse dans le circuit hôtelier, a séduit plus d’un aux côtés de Linzy pour un duo de charme.
Une partie de la somme récoltée durant ce concert permettra à une vingtaine d’enfants défavorisés de bénéficier de cours gratuits à l’école Sing Again. Vu le succès de cette soirée, les organisateurs donnent déjà rendez-vous le 5 novembre 2016 aux fans pour la troisième édition de Koze Fam, sur le thème « Avek lar nou kapav ».