Ledikasyon Pu Travayer (LPT) saisit la balle au bond après la déclaration du nouveau Speaker, Razack Peeroo, selon laquelle ’il n’est pas contre l’utilisation du kreol à l’Assemblée nationale. Afin de développer son registre et adapter les termes utilisés dans la langue maternelle, une invitation lui a été adressée pour envoyer ses officiers en formation chez LPT.
LPT lance bientôt une session spéciale de son cours How to write kreol properly ? Ceux visés sont les officiers de l’État, appelés à rédiger des documents en kreol, à l’exemple des officiers de police pour les statements. Pour Alain Ah-Vee, « maintenant qu’il y a une orthographe officielle, il serait plus approprié que les documents officiels soient rédigés correctement. »
Dans le même souffle, LPT invite le Speaker de l’Assemblée nationale à former son personnel. « D’après ce que nous avons compris, le Speaker parle de l’absence d’un registre approprié pour le déroulement des travaux en langue maternelle. Nous pouvons aider à développer cela. »
Avec le projet de retransmettre les travaux parlementaires en direct, LPT suggère que des sous-titrages en kreol soient ajoutés, afin d’aider ceux qui ne comprennent pas l’anglais à suivre les débats. « On peut commencer par là, en attendant que la langue maternelle puisse être utilisée au sein de l’hémicycle. »
Dans cette optique, une invitation a aussi été lancée au Clerk de l’Assemblée, afin que les sténographes puissent suivre la formation.
Par ailleurs, LPT a aussi écrit au Registrar of Associations afin que les procès verbaux des assemblées des organisations à Maurice puissent être rédigés dans la langue maternelle. « En 2009, nous avions fait cette requête, mais on nous avait répondu qu’il n’y avait pas d’orthographe officielle. Maintenant que c’est le cas, nous réitérons notre demande. »
LPT invite également tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, doivent rédiger des textes en kreol à venir suivre la formation afin d’harmoniser leurs écrits avec l’orthographe officielle. Celle-ci se tiendra le samedi 11 août 2012, de 13 h 30 à 16 h 30, aux locaux de LPT à Grande-Rivière-Nord-Ouest.