Être magicien, ce n’est pas… sorcier. Mais ne le devient pas qui veut. C’est un art qui allie savoir-faire, savoir-être et assiduité. Être magicien, c’est exceller dans l’art de la manipulation, tout en étant un bon animateur et comédien. C’est ce que nous révèle Krishan Dosieah, alias Magician Krish.
Derrière son sourire charmeur, Krishan Dosieah a plus de cinq cents tours dans son sac. Mais il ne faut pas se faire d’illusion : il ne nous dévoilera aucun de ses secrets. Tout au plus nous livrera-t-il la formule pour être un bon magicien.
Bien qu’il ait débuté à l’adolescence, ce n’est qu’en 2009 qu’il a choisi de se faire connaître. Il est membre de la Society of Indian Magician (Mumbai), de l’International Brotherhood of Magician (Londres) et de la Society of American Magician (International Magic Academy). Au cours d’une compétition entre magiciens de divers pays, il a été classé septième de la catégorie senior (30 à 40 ans). Détenteur de la baguette d’argent, il est aussi hypnotiseur et manipulateur. Il ambitionne de devenir Master dans quelques années et de se classer parmi les trois premiers de la catégorie.
Pour en arriver là, Magician Krish a travaillé dur. Il a aussi pris beaucoup de risques : pour certains tours, il n’y a pas de trucages ou d’effets spéciaux comme au cinéma. C’est le cas pour le tour intitulé Fire Magic, qu’il est le seul à pratiquer à Maurice. Cela consiste à introduire une flamme à l’aide d’une mèche dans la bouche. Avant d’émerveiller le public avec ce numéro, il avoue avoir souffert, se brûlant les lèvres et la langue. Mais cela ne l’a pas empêché de persévérer. Comme les cracheurs de feu, il a appris à maîtriser la technique de ce numéro.