Il est de ceux les moins connus qui ont occupé le haut du pavé samedi dernier au Champ de Mars. Krishen Chumun aura ouvert les hostilités en conduisant à la victoire Mighty Lion dans une 18e journée hippique dominée par des outsiders. Ce cavalier de 34 ans a surtout fait le bonheur des entraîneurs en Nouvelle Calédonie ces dernières années, avant qu’il ne savoure son tout premier gagnant mauricien à sa cinquième monte en compétition sur notre hippodrome.
Né dans un petit village du Nord à Piton un après-midi de juin 1982, Krishen Chumun s’est toujours intéressé au monde équin plutôt qu’à ses études. Rapidement, il délaissa, à 14 ans, les bancs du collège Friendship pour se joindre à l’entraînement Patrick Merven. « Krishen a fait ses premiers pas avec un poney gris, Whisper, à Trou-aux-Biches », se souvient Patrick Merven, tout heureux de voir « un enfant de la maison » triompher avec Mighty Lion samedi dernier. Krishen, lui aussi, se souvient de Whisper. « J’étais encore palefrenier à ce moment-là. Juste après, M. Merven m’avait demandé si une carrière de jockey ne m’intéressait pas. C’est là que tout a commencé ».
Pendant sept ans, Krishen Chumun travaillera les chevaux de Merven au bord de la mer à Trou-Aux-Biches. À l’âge de 21 ans, il veut voir ailleurs. Il met le cap sur le Yorshire en Angleterre. « Je voulais voir de près comment se fait le training des chevaux de courses ».
Voulant exploiter davantage ce monde qui le fascine de jour en jour, notre homme change de cap et il débarque en Australie. « Pendant un an et demi, j’ai suivi avec plein d’intérêt le training des chevaux à Queensland et à Gold Coast ».