La Krishna Janmashtami, fête qui marque la naissance du dieu Krishna, a était célébrée hier soir au temple de l’International Society For Krishna Consciousness à Phoenix. Des célébrations ont eu lieu également dans les temples du pays.
Les manifestations à Phoenix a étaient rehaussées par la présence de Sriman Sarvabhauma Prabhu de l’Inde. Il prononcera un discours sur les Vedas et la pertinence des enseignements du Bhagavad Gita dans le monde d’aujourd’hui. Des prières, des chants pieux, des danses et des discours sont au programme. Une distribution gratuite de nourriture est aussi prévue au cours de cette manifestation, qui devrait, selon les organisateurs, attirer plus de 15 000 personnes.
Plusieurs salles vertes ont été érigées et des facilités de stationnement ont été aménagées sur un terrain vague se trouvant aux environs du centre spirituel.
Krishna est l’une des divinités les plus vénérées dans l’hindouisme. La Krishna Janmashtami est célébrée huit jours après l’apparition de la pleine lune durant le mois de Shravan. Ce qui correspond aux mois août/septembre dans le calendrier grégorien.
Krishna est né à minuit, il faisait très noir, le temps était venteux et orageux. Il a mis fin aux atrocités pratiquées par son oncle maternel, Kansa.
Hier soir à minuit, les festivités ont atteint leur apogée quand le dévot ont accompli l’aarti et fait bercer le berceau du divin enfant. Les fidèles verseront ensuite du panchamrit (mélange de lait, mantègue, huile et miel) sur la statue de Krishna. Ce mélange sera ensuite distribué aux dévots.
La lecture du Bhagavad Gita et des écritures védiques constituent les points forts de cette manifestation religieuse. La vibration transcendantale des chants du seigneur suprême aide à délivrer l’homme sur une plateforme spirituelle pour atteindre la Moksha (la libération).
Le Bhagavad Gita permet de comprendre la signification profonde et l’importance que revêt l’apparition sur terre du seigneur. Ce livre sacré enseigne que le but ultime de l’existence est de nous libérer de ce conditionnement matériel caractérisé par la naissance, la maladie, la vieillesse et la mort, de raviver et de redécouvrir notre relation originelle et naturelle vers Dieu.