Le tournoi annuel, ‘Independence Knock down Tournament 2013 de kyokushinkai s’est tenu le samedi 23 mars dernier au Centre Idriss Goomanee à Port-Louis. Nombreux sont les combattants qui se sont distingués lors de cette journée. À noter qu’ils étaient au nombre de 38, répartis dans les trois différentes catégories au programme, à savoir élite, junior et espoir. Trois combattants réunionnais ont également pris part à la compétition avec deux d’entre eux qui se sont notamment illustrés, à savoir Guillaume Madeleine et Brian Mitridate.
Guillaume Magdeleine avait pour rappel pris la deuxième place l’année dernière dans ce tournoi en catégorie Junior. Cette fois-ci, il a réédité le même exploit, montant sur la deuxième marche du podium chez les seniors. Il a été battu en finale par le Mauricien Ismaiil Patel. « La catégorie seniors était très attrayante. Patel a fait beaucoup de progrès. Par moments, c’est un combattant qui peut passer à côté de son combat quand il est sous pression mais je dois dire qu’il s’est très bien débrouillé. Guillaume Madeleine a aussi fait preuve de beaucoup de maîtrise, notamment dans son combat contre Bilaal Ghanty où il a pris la mesure de son adversaire avec un Waza Ri », souligne le président du Kyokushinkai Martial Arts Federation (KMAF), Aslum Jeewa.
Chez les juniors, la victoire est revenue à Zakariyya Ozeer qui a pris le dessus sur Ali Lallmamode. « Ozeer est un combattant qui progresse et qui met en pratique ce qu’il apprend à l’entraînement. Très intéressant », soutient Aslum Jeewa. Donovan Lisette a pour sa part été sacré chez les Espoirs. Le titre de Best Spirited Fighter a été attribué à Saahir Goolamghoss alors que le Réunionnais Brian Mitridate s’est vu décerner le titre de Best Technician. « Brian Mitridate a réalisé une belle prestation. Il  a battu tour à tour Rajiv Bhoynub et Irfaan Aumeer mais a  dû s’incliner face à Rodrigues Rabiva, suite à une blessure aux pieds », indique le président du KMAF.
Ce dernier a par ailleurs été déçu par Bilaal Ghanty. « Je n’ai qu’un mot à dire : décevant. Il ne met pas en pratique ce qu’il apprend à l’entraînement. Il doit analyser ses erreurs et ses faiblesses pour pouvoir s’améliorer car il est vraiment passé à côté lors de cet Independence Knock Down Tournament 2013. Il devra rebondir au plus vite », explique-t-il. À titre d’information, la compétition était organisée par l’école municipale de Kyokushinkai avec la collaboration de la fédération et la mairie de Port-Louis. Aslum Jeewa a également tenu à faire ressortir que l’arbitrage était irréprochable. « Je tiens à remercier les parents, officiels et sponsors qui ont fait de ce tournoi un franc succès »,a conclu Aslum Jeewa.