Tirage au sort délicat pour les deux combattants mauriciens à la 5e édition de la Coupe du Monde de karaté kyokushinkai. Bilaal Ghanty et Ismail Patel affronteront non seulement des adversaires du pays hôte, à savoir la Lituanie, mais auront également affaire à des combattants ayant déjà brillé sur la scène européenne. C’est ainsi que le premier nommé défiera Lukas Kubilius, champion d’Europe poids lourds, alors que Patel sera en action face à Norbestas Lisauskas, vice-champion d’Europe juniors.
Au cours de cette compétition prévue les 13 et 14 avril à la Siemens Arena à Vilnius, les deux représentants mauriciens défendront également les couleurs de la région Afrique. Et ce, du fait que les 144 combattants venant de 85 pays représenteront les différentes régions, à savoir l’Europe, l’Asie, le Japon, l’Amérique du Sud, la Russie, l’Amérique du Nord, l’Amérique Centrale, l’Afrique, le Pacifique Sud et le Moyen Orient. La formule de cette compétition est différente de celle des championnats du monde, dans le sens où elle se déroule en catégories de poids.
De ce fait, Bilaal Ghanty évoluera dans la catégorie +80 kg. Champion national, il était en action lors des championnats du monde en 2011 et avait croisé le fer avec le vice-champion du Japon. Cette fois, il trouvera sur sa route Kubilius (30 ans, 105 kg et ceinture noire 1er dan), qui avait obtenu la quatrième place lors de cette échéance mondiale. Fort de ses quatorze années d’expérience, le Lithuanien, spécialiste des coups de pied retournés (ushiro geri), partira certes avec la faveur des pronostics. « Kubilius est certes un des favoris dans la course au titre. Donc, le tirage est difficile pour Bilaal. Il n’empêche que le combat se joue sur le tatami et que nous travaillons sur des stratégies afin de rivaliser avec lui », fait ressortir Aslum Jeewa, président de la Kyokushinkai Martial Arts Federation (KMAF) et qui agira comme entraîneur et chef de délégation.
De son côté, Ismail Patel affrontera dans la catégorie 70-79 kg Norbestas Lisauskas, un habitué des échéances européennes et qui a su tirer son épingle du jeu dans les compétitions de jeunes. Aslum Jeewa estime que son poulain aura une carte à jouer. « Il possède des chances de passer le cap, s’il évolue avec calme et s’il utilise sa force et son stamina. » Afin d’aborder cette compétition dans les meilleures conditions, les deux combattants s’entraînent à un rythme régulier de six fois la semaine.
Par ailleurs, au niveau local, la KMAF débutera ses activités de cette saison avec un don de sang le dimanche 24 courant. Quant à la Coupe de l’Indépendance, elle se déroulera le 23 mars et verra la participation de l’équipe réunionnaise de La Possession.