En marge de cette nouvelle saison, la Kyokushinkai Martial Arts Federation (KMAF) définit ses priorités. A savoir, la participation à la Coupe du Monde en Lithuanie en avril prochain, l’organisation d’une compétition internationale d’envergure sur notre sol, des échanges internationaux, le développement du Kumite au niveau féminin, l’organisation des séances régulières de combats sur une base régulière, des facilités d’entraînement à d’autres régions de l’île, des séances d’entraînement à l’extérieur et la promotion d’une discipline propre.
Des projets plein la tête certes, mais le but ultime demeure qu’un combattant mauricien brille sur la scène internationale. C’est d’ailleurs le voeu d’Aslum Jeewa, président de la KMAF qui a ainsi déjà établi son calendrier de la saison. «Nous avons défini nos priorités, mais il nous faudra le soutien financier voulu afin de les concrétiser», précise-t-il. Reste que cette saison qui reprendra véritbalement son envol en mars prochain avec la tenue de l’Independence Knockdown Tournament. L’Ishi Shihan Memorial Knockdown Tournament sera l’affiche d’avril, alors que le Lower Kyu Grading et la Port Louis Cup seront programmés en mai. La tenue de la 15e édition du National Knockdown Tournament coincidera de nouveau avec la venue d’un instructeur japonais en juillet-aoûit, alors que les compétitions régionales sont programmées pour les autres mois. A savoir la région nord en août, celle de Phoenix en octobre,  et de nouveau la région nord en décembre. Les éléments féminins et les juniors seront quant à eux engagés dans les championnats nationaux en novembre, alors que la venue d’un combattant international es prévu en décembre.
Alors que les séances d’entraînement reprendront au cours de ce mois, Aslum Jeewa se dit heureux des réalisations de la saison dernière. En premier lieu, la participation de Bilaal Ghanty et Moobeen Jeewa à un tournoi international au Koweit en juin dernier. «Ils ont fait montre de progrès intéressants. Moobeen s’est d’ailleurs retrouvé parmi les huit meilleurs dans la catégorie des lourds», souligne-t-il. Quant à Bilaal Ghanty, il n’a cessé de démontrer son potentiel en remportant trois importants tournois au niveau local et en demeurant invaincu à domicile.
Au niveau des échanges, une équipe de la Réunion était en action lors du Tournoi de l’Indépendance, mais n’a pu contrecarrer les assauts des combattants locaux vainqueurs dans les trois catégories. Les autres aspects positifs demeurent la venue à Maurice d’un expert japonais et d’un combattant russe. Tanigawa Kou est ainsi devenu le quinzième instructeur japonais à venir partager son savoir, alors que Roman Nesterenko a basé sa tournée de six jours sur le Kumite. «La venue d’instructeurs et de combattants d’un tel renom ne peut que permettre à nos combattants de progresser et d’améliorer leurs qualités techniques», affirme le président de la KMAF.
Dans cette optique, Aslum Jeewa se dit heureux de la progression de quelques jeunes. Notamment, Clyde Lisette, Shubam Jaggoo, Donovan Lisette, Yogesh Boodhonee, Fadil Karrimboccus, Ali Lallmamode et Hasheer Khodabaccus. Toutefois, il fait ressortir que le bât blesse au niveau féminin, surtout du côté du Kumite. D’où un plan de travail qui a déjà été lancé dans les différents Dojos afin de rectifier le tir.