Le tirage au sort n’a guère été favorable aux trois combattants mauriciens dans le cadre de la 10e édition des championnats du monde de kyokushinkai. Au cours de cette compétition prévue les 22 et 23 octobre au Japon, Bilaal Ghanty, Ismail Patel et Moobeen Jeewa auront affaire à très forte partie.
C’est ainsi que le premier nommé sera en action face au Japonais Tsutomu Murayama, vice-champion national et champion toutes catégories deux ans de cela. De son côté, Ismail Patel affrontera l’Australien Sam Gilbert, triple champion national et vainqueur du All Kanto Tournament au Japon, tandis que Moobeen Jeewa fera face à l’Ukrainien Sergii Gnes, qui participe régulièrement à des compétitions en Europe.
Toutefois, Aslum Jeewa, président de la Kyokushinkai Martial Arts Federation, qui agira comme chef de délégation, ne veut pas jeter les armes pour autant. « Certes, les adversaires seront coriaces, mais nous ne nous laisserons pas faire facilement », avance-t-il. C’est ainsi que les séances d’entraînement iront en s’intensifiant après le mois du Ramadan, alors que le soutien d’une équipe réunionnaise permettra de peaufiner la préparation.
Il est à noter qu’à l’issue des championnats du monde une assemblée générale de la World Kyokushinkai Organisation se déroulera le 24 octobre. Elle sera suivie d’un séminaire international prévu du 25 au 27 octobre. Par ailleurs, au niveau local, une compétition régionale au niveau du Nord se déroulera le 18 septembre.