Ambiance de folie, dimanche dernier au stade France-Martin à Port Louis, à l’occasion de la 15e édition du National Knockdown Tournament en kyokushinkai. La Kyokushinkai Martial Arts Federation (KMAF) a de nouveau gagné son pari en organisant une compétition nationale en présence d’un maître japonais. Cette fois, Kensaku Yamamoto (4e dan) était présent et a su apprécier la volonté et les progrès réalisés par les combattants mauriciens.
Ces combattants étaient regroupés dans les catégories poussins, kids, espoirs, juniors, seniors et élite, et les vainqueurs respectifs ont été Farhan Hossenbocus, Kelvin Ho Kin, Donovan Lisette, Zakariya Oozeer, Mackenzie Kennedy Gordon et Ismaail Patel. Toutefois, Clyde Lisette et Georgy Jeanne, deuxièmes dans les catégories Elite et poussins respectivement, n’ont point démérité.
« Tous ces combattants ont fait preuve de fighting spirit et de technique intéressante. Ce qui augure de belles perspectives pour cette discipline. Reste que les différents vainqueurs ont été récompensés de par leur travail assidu aux séances d’entraînement et leurs efforts consentis », avance Aslum Jeewa, président de la KMAF.
Reste que ces combattants, tous récompensés par Kensatu Yamamoto, devront continuer à se montrer constants dans leurs efforts afin de se maintenir au sommet et de relever d’autres défis. C’est d’ailleurs le message transmis par le Japonais, qui a ébloui l’assistance à travers une démonstration de haute facture. Il a d’abord effectué un kata, puis un tameshiwari, et a ensuite brisé quatre battes de baseball de par ses coups précis. Le visiteur, qui en est à sa deuxième visite à Maurice, regagne son pays natal aujourd’hui, après avoir dirigé des séances d’entraînement de samedi dernier à ce matin.